Vernissage à l’Issue

Eleonora et Zoë au Vernissage à l'Issue

 

Lolitas parcourant le vernissage à l'Issue

 

La Môme Néant trônant sur son fauteuil rouge pendant le vernissage à l'Issue

 

Melyssa et Dominique de Boddywood venus au vernissage à l'Issue

 

Marybell et Gabrielle au vernissage à l'Issue

 

Marybell, Korrigan et Nella au vernissage à l'Issue

 

Nini

Il s’est passé tant et tant de choses… et je ne sais vraiment pas par quoi commencer.
Chronologiquement?
Depuis les chutes de neige?

 

Vous le savez, je suis monté dans le train et je suis même arrivé en avance à Paris. On a fait (On, c’est Juan, Henri « Rengaw », Elia, Seb « Lksir » et moi-même) l’accrochage et l’installation de l’expo. Nous avons peu dormi, peu mangé et pas très équilibré. Mais là aussi tout s’est bien passé. Surtout que les garçons (cités juste au dessus) sont de véritables crèmes. Pierre Yves, le directeur de la galerie, m’a surpris par son ouverture d’esprit: il a compris ma démarche et encourage les lolitas.
J’ai aussi beaucoup d’aide de la part d’amis: Manu et la Môme Néant. Merci infiniment à eux!
Les préparatifs se sont terminés de justesse. Et les gens sont venus.

 

Avant même que le vernissage ne commence, j’étais dans un état second: l’inquiétude de ce qui allait venir, le ventre vide, la gorge sèche, le manque de sommeil… et j’ai un peu, beaucoup peut être, paniqué.

 

Je voulais faire la liste de tous ceux qui sont venus mais je pense que j’oublierai quelqu’un et ce serait vraiment dommage. Pour ceux qui sont venus, alors. Vous savez qui vous êtes:

 

Merci!

 

Hier soir a été un des plus incroyables moments de ma vie: j’ai revu de vieux amis. J’ai vu des amis. De la famille. Et j’ai rencontré tant de nouvelles personnes! Toutes plus souriantes et agréables les unes que les autres! Et j’en suis encore sidéré. Je me demandais d’ailleurs si je ne rêvais pas. J’avais envie de serrer tout le monde dans mes bras!!! Très fort! … oops.

 

J’ai vu aussi autre chose. Chose qui a déjà remué beaucoup de mots(maux?) ici et ailleurs.
C’est que j’ai rencontré beaucoup de lolitas hier soir. Et elles m’ont tant réchauffé le coeur. Je sais que je suis naïf et que j’espère trop mais je me suis dit que finalement toutes ces demoiselles avaient vraiment envie de voir une culture lolita française émerger. Sinon elles ne seraient pas venues. Et je me suis dit (jusqu’à trèèèès tard dans la nuit, tout au long de mon insomnie) que je voulais vraiment m’engager encore plus dans cette voie et si possible avec elles, elles toutes.

 

De la part de beaucoup, j’ai eu, et même depuis longtemps parfois, des mots d’encouragement et de soutien. Mais hier tout le monde a fait un acte qui a prouvé la valeur de tous ces mots. Ces mots n’étaient pas juste des mots.

 

Vous êtes venus!

 

Et je ne me sens plus seul.
Et je suis enivré d’espoirs!

 

(je n’ai pas pu prendre de photos hier soir. Celles de ce billet ont été volées à la Môme Néant qu’il me faut remercier encore. Et encore)

13 Responses to “Vernissage à l’Issue”

  1. Hydrangea

    Bonsoir, tout d’abord je tiens à vous féliciter pour votre travail qui est des plus délicieux. Une chose est sure, je me procurerais un exemple du chaperon rouge^^

    Ensuite je tiens aussi à réagir aux quelques mots que vous avez écrits sur l’émergence d’une culture Lolita française. Ce serait merveilleux, et, je pense, que beaucoup d’entre nous attendent impatiemment le jour ou des événements seront organisés, a une plus grande échelle que de simples rencontres. Je vous soutient de tout cœur dans cette voie, et de ma lointaine Bretagne vous souhaite le succès pour votre expo, ainsi qu’une agréable année!

    Hydrangea

  2. ningyou_hime

    Je suis heureuse de voir que tout se soit bien déroulé.
    Et c’est avec regret que je vous annonce que je ne serais pas présente à la Chibi JE sud.
    Cela m’attriste terriblement.
    Je vous écris un mail à propos de ma réservation.

    Continuez d’esperer, car nous esperons avec vous!

  3. L.

    Etttttt ben voilà ! Je me doutais bien que ça se passerait comme ça, j’avais un bon feeling ! (c’est tellement rare que ça ne pouvait qu’être plus qu’un souhait larvé !). Je suis donc on-ne-peut-plus-ravi que tout se soit si bien passé et révélé si riche en rencontres, en expériences et en émotions, pour toi (comme pour les autres qui ont sans nulle doute été enchantées aussi) (enchanté étant ici sans doute pile le mot qu’il faut) ! Tu le méritais, donc ce n’est que justice ! Depuis le temps que tu te bas, je suis vraiment content pour toi !

    Il y a des insomnies qu’on prolongerait volontiers, non ? Ne serait-ce que pour ne pas laisser certains ressentis « s’émousser par le sommeil » ; ) !

    En tout cas, en te lisant, j’en ai l’absolue conviction : les crises d’abattement et les remises en cause, pour toi, ça m’a l’air fini pour longtemps. Avec ces souvenirs-là, tu peux repartir en « guerre » pour deux ou trois siècles…

  4. Angilram

    ça m’aura fait très plaisir de te revoir, ainsi que ta petite famille qui s’est agrandie!
    J’espère bien descendre dans le sud bientôt pour vous voir, tiens!
    En tout cas, cette expo était très bien, les gens charmants, les lolitas adorables, et je crois que je sais enfin quelle planche je voudrais acheter (si tant est qu’elle n’est pas vendue). Je suis ravie de mon livre et de mes goodies, tout cela est fort joli et très encourageant!
    Bravo encore pour ta démarche, je ne suis pas lolita, mais je suis de tout coeur avec toi.

  5. Mitsüki

    He bien ! Le bouche à oreille sa marche ! Je me suis permise d’en parler un peux sur tout les forums (mais je ne suis pas la seule bien sûre :p) lolita, et il y avait une tonne de demoiselles intéréssé ! Et je suis très contente que ça vous fasse tant plaisir ! D’ailleurs, il va faloir vous attendre à un arrivage intensif de lolita le jour de la dédicace ! Et j’espère, JE JUUURE qu’Hatsu et moi on sera de la partie, quitte à faire l’allé retours dans la journée, pour rien au monde on ne manquerais ça !
    TROP MEGA ENVIE D’Y ÊTREEEE ! hiiiii >_<

  6. Maud Amoretti

    Hydrangea bonjour!
    Merci pour votre commentaire et bienvenue ici!
    Et merci pour vos compliments!
    Je pense que de plus en plus de personnes sont prêtes à s’investir dans le lolita et à le faire avancer. On devrait avoir de plus en plus de créateurs et de motivateurs. Peut être que d’ici quelques années nous pourrons avoir nos propres références.
    Je suis allé voir votre blog qui m’a beaucoup plu. J’y retournerai pour laisser des commentaires!
    A bientôt j’espère!

    Chère Ningyou Hime,
    Que c’est dommage pour la japan expo sud… et pour celle de juillet à Paris?
    Merci pour vos encouragements et votre soutien!

    Cher L,
    oui je suis gonflé de courage et de motivation! Pour quelques temps! J’espère que ça va marcher. Je suis de nature inquiète et j’ai peur d’un effet feu de paille.
    Moi, de toute manière, je n’ai plus le choix: il me faut avancer.

    Chère Angilram,
    Ooo moi aussi! C’était génial de te voir! Et n’hésite surtout pas à venir passer quelques jours à la maison!
    Pour l’instant, seule une illustration est vendue: celle de la première rencontre entre le Petit Chaperon Rouge et le loup. Mais tu sais, les prix sont hauts. Tu es sûre?
    Merci à toi! C’est bon de te sentir à mes côtés!

    Chère Mitsuki,
    Merci merci merci pour tes articles à droite et à gauche!!! Le bouche à oreilles a fait un excellent travail. Internet aussi. Je n’aurais jamais imaginé voir autant de monde!!!
    J’ai hâte de vous voir, Hatsumi et toi! Vivement le 7 alors!

  7. Anonymous

    Et bien tu vois tout s’est bien passé! Maintenant il faut investir la province! Combien de Lolitas isolées dans leur ville, bravant seules la légendaire tolérance de la plèbe française prosternée devant les dieux foot et tf1. Je ne pense pas qu’il s’agisse d’un feu de paille, parce que ceux qui décident de s’impliquer dans un tel mouvement s’investissent beaucoup (concevoir soi-même son look, se documenter, acquérir des savoirs-faire). Ce n’est pas un univers pour les girouettes. Néanmoins, nous devons redouter aussi une éventuelle récupération et désamorçage par le milieu de la mode (comme pour le Goth). Des tenues prêtes à porter dans les supermarchés, des millions de Lolitas dans les collèges, des revues livrant une culture « clefs en main ». Prions pour passer à côté de celà.

    Boulugre

  8. Nella

    François merci beaucoup!!! Ce fut très enrichissant de vous rencontrer et vous nous avez bien éclairer sur certains points obscurs sur le lolita au Japon.

    Comme dit Mistuki, l’information est passée sur tous les forums lolitas et nous avons une jolie liste (une bonne vingtaine je pense…) de lolitas voulant se rendre à votre dédicace!!!! J’espère vraiment que votre exposition rassemblera beaucoup de lolita, ce serait génial!! Merci à vous surtout.

    Boulugre, je suis bien d’accord avec toi, et j’espère qu’on trouvera une soltuion pour ces demoiselles, que je trouve encore plus courageuses que les parisiennes, car après m’être rendue en lolita à Tours, vendôme (et autres petites villes de Tourraine)je me suis rendue compte que les regards des gens étaient parfois très blessants et c’est en ces lieux que j’ai entendu le plus de propos blessants. Korrigan me l’a confirmé après son escapade à Montpeillier en Octobre! Faisons bouger les choses ><
    Sur ce, merci à vous François!!!

  9. hatsumi-no-baka

    ohh françois je suis tellement désolée de ne pas avoir pu venir!
    Je travaillai le samedi matin et, de plus, j’ai eut un travail fou en art…je suis tellement…Il n’y a pas de mot!
    Je pensais ne pas non plus pouvoir venir le 7, mais finalement, peu à peu, je réussis à gagner du terrain…Je veux de tout mon coeur te rencontrer, pour te dire à quel point je t’adore! >_<♥ Nella:Je suis d’accord que le regard des gens en provinces est désagréable, mais j’aime me savoir lolita parmis les adorateur de Tf1, des bars portugais et du foot! 8D ça restera quelque chose que j’adore! XD

  10. Maud Amoretti

    Cher Boulugre,
    je t’ai déjà dit beaucoup de choses tout à l’heure au téléphone…
    Je me prépare déjà depuis quelques temps à ce genre de dérives… je me prépare aussi aux agressions. Puisqu’on ne peut pas plaire à tout le monde, je devrais recevoir toutes sortes d’injures et d’attaques d’ici peu. J’espère que j’aurai le courage de les traiter avec indifférence. Et d’un autre côté, j’accentuerai ma disponibilité avec les personnes agréables.
    En ce qui concerne les lolitas de province: je ne sais pas trop comment faire. La japan expo de Marseille est un début. On m’a dit qu’il y avait des lolitas par ici. Ou pas loin. Je ne les oublie pas, bien au contraire!

    Chère Nella,
    Merci à vous aussi! Je sais que vous faites beaucoup pour la communauté lolita et je vous en remercie. Je suis vraiment très heureux de vous avoir rencontrée! Et c’est aussi grâce à vous que beaucoup sont venues et que beaucoup viendront.
    Je vous ai envoyé un email hier, l’avez-vous eu?

    Chère Hatsumi,
    Ne sois pas désolée! Mitsuki m’a promis de t’amener à la galerie le 7 février. Nous nous rencontrerons donc! J’y compte! Depuis le temps que nous communiquons! Tu sais, moi aussi j’ai hâte de te voir. de tout mon cœur aussi!
    Et je suis heureux aussi de lire que tu es lolita contre vents et marées!

  11. L.

    La récup me paraît inévitable et finalement, elle ne portera préjudice qu’aux puristes purs et durs. Un peu comme la japanim’. ça s’est démocratisé, c’est parti dans tous les sens mais finalement, est-ce pire qu’à l’époque où ce n’eétait réservé qu’à l’élite (dont nous sommes, évidemment) ? Je ne trouve pas. C’est une autre manière d’aborder l’univers en question et ça lui ôte un peu en charme (haaaa, les vieilles cassettes copiées sous le manteau en mauvais transcodages Pal sous-titré en chinois avec l’image qui saute et la couleur qui s’en va régulièrement, les artbooks à 400 euros, … Nostalgie, nostalgie… ; ) ), mais ça permet aussi de mieux cibler ce à quoi on va s’intéresser, de sélectionner, etc…

    Pour le GL, ça devrait être pareil. Qu’importe si ça se banalise, au fond. l’essentiel, c’est que les gens soient bien dedans et qu’ils repsectent les autres.

    Il y a pire que de partager son univers avec le plus grand nombre (je pense…). : )

  12. Maud Amoretti

    « Pour le GL, ça devrait être pareil. Qu’importe si ça se banalise, au fond. l’essentiel, c’est que les gens soient bien dedans et qu’ils respectent les autres. »
    Tout est là!
    C’est bien ça le plus important: s’y sentir bien et au diable les importuns!

  13. L.

    En plus, ça pourrait être sympa, cette banalisation : dès qu’on sortirait dans la rue, on aurait l’impression d’être téléporté dans les cases d’un manga de Clamp…

    (Du moment qu’il n’y a pas le scénar qui va avec… ; ) )