un petit manque de liberté?

Il y a quelques années (une dizaine) maintenant, je rencontrais mes premières lolitas. Elles avaient tant de candeur! Sur leurs visages, dans leurs vêtements!
Quelques années avant de les découvrir, je dessinais des lolitas, enfin plus ou moins. En tout cas, c’était bien proche. Se rendre compte qu’elles existaient vraiment, ces filles pleines de courage et de liberté, quel bonheur! Et surtout je me suis senti comme elles, ou plutôt appartenir à ce qu’elles représentaient. J’ai par la suite embrassé leur cause (le mot est peut être un peu fort), leurs idéaux et leur esthétique.

 

Dix ans donc. Et dix ans de bonheur, d’engagement, de temps et d’argent consacrés (défilés, concerts, tea parties). Et là, je me rends compte que sur internet que certaines ont oublié les fondements du Lolita. Avec un grand L, comme dans Liberté. Parce que c’est ça la pierre angulaire du Lolita: la Liberté!

 

J’ai lu plusieurs fois que des personnes attaquaient d’autres sur leur apparence: du « on ne met pas de baskets avec du Angelic Pretty » par ci, du « faut être maigre et surtout super blanche pour porter du lolita » par là. Ces personnes ont inventé des règles fort laides. Les lolitas que je connais ne cherchent pas à ressembler à des publicités de magazine (les japonaises notamment!) et se rappellent toutes que le Lolita est d’abord un acte de liberté, un affranchissement par rapport aux pressions sociales, machistes, médiatiques (ce qui implique aussi les standards de la mode). Il me semblait que les lolitas étaient lolitas parce qu’elles avaient besoin d’un endroit où elles pouvaient se réfugier. On sait qu’on est critiqué parce que l’on porte du lolita mais être critiqué par d’autres lolitas… c’est invraisemblable.

 

Quand Maki de Angelic Pretty est en full Pretty, c’est parce qu’elle se doit de représenter sa marque. De même pour Amochan ou Midori ou Misako. D’ailleurs saviez vous que la marque préférée de cette dernière était Milk? Non non, pas Baby the stars shine bright. Je ne vous dit pas que ces marques (bon sang, j’ai deux de mes héroïnes qui les portent) ne doivent être portées, je vous dis juste que ce n’est pas parce qu’on n’est pas habillée de pieds en cap comme les mannequins qu’on n’est pas lolita. L’habit ne fait pas la lolita!

 

Je saute le fait que les marques coutent un pont.

 

Hey! Vous savez quoi? Je me suis considéré comme lolita pendant ces dix ans et je n’ai jamais porté un seul vêtement de marque (je mens: deux bagues Baby, des chaussettes Meta, un gilet Putomayo). Je devrais être traité d’Ita, d’affreux, de faux!!!! Non?

 

Vous ne pensez pas qu’il y a suffisamment de règles puantes comme ça dans nos vies? Qu’il y a suffisamment de gens pour nous pourrir la vie pour n’importe quoi? Au travail, dans la rue, à l’école, et même parfois chez soi (la chose la plus aberrante d’ailleurs…)! C’est fatiguant!

 

Il est inutile d’inventer plus de brides. Celles que nous avons nous suffisent.
Et pour apporter un peu plus de lumières sur ces fameuses règles du Lolita soi disant écrites par les lolitas japonaises… et bien, elles n’existent pas! Par contre les intégristes si! Et ils se délectent à nous rabaisser, à nous faire croire que nous sommes en tort. Pour mieux nous écraser, nous contrôler!

 

Moi je mettrai des chaussures de sport avec du sweet, des talons avec du classic, des docs avec n’importe quoi, des tongs avec du country! On s’en fout non? Tant qu’on est bien dans sa peau! Si vous aimez souffrir alors le problème est ailleurs et il est inutile d’entrainer les autres dans votre marasme.

 

Si vous avez eu déjà affaire à ces pseudo-puristes qui prétendent détenir la vérité, ignorez les! D’ailleurs moi, je ne suis plus lolita, je suis libre.

37 Responses to “un petit manque de liberté?”

  1. Sirius

    Oh François, que vous êtes méchants! J’ai fais un secret qui parle EXACTEMENT de ce que vous dites ici et qui va être sans doute publié ce samedi! ; ___ ;
    Quoi qu’il en soit, je suis totalement d’accord avec vous bien entendu, le lolita est une liberté. Fashion ou Lifestyle, la meilleure chose à faire est d’écouter notre coeur et nos envies, non ce que les autres disent de nous! è_é

    Merci beaucoup pour ce bel article que vous nous offrez là! ^-^ (oh oh, rare que je commente, je suis toujours intimidée é_è)

  2. Misa

    MWAHAHAHA François vous êtes vraiment un ita ♥ Vous avez gagné le droit de rejoindre mon groupe des « itas et fières de l’être » x)

    Je ne peux qu’acquiescer avec tout ce que vous avez dit. J’en ai plus qu’assez de ces personnes qui se cachent derrière le mot « lifestyle » (utilisé ici à tort) pour dissimuler ce qui est en réalité de l’extrémisme !! Les VÉRITABLES lifestyles sont plus discrètes et ne se prennent pas la tête avec ce genre de choses. Parfois, on croirait presque que certaines veulent imposer la burqa dans le Lolita avec leur discours à la « pour être lolita il faut être blablabla », « non mais vous savez au Japon elles font comme ça blablabla » \o/ Ce genre de filles, j’ai bien envie de leur dire « Parce que tu y as été toi au Japon ? NON?! Alors ta g***** !! » XD

  3. Maud Amoretti

    Chère Sirius,
    Quel timing! Vous auriez pu m’envoyer votre secret et je l’aurais mis dans ce billet qui manque cruellement d’illustration!
    Et ne soyez pas timide, je ne mords pas! Recommentez souvent^^

    Chère Misa,
    Bien vu ce rapprochement Burqa… un peu fort peut être mais il en faut de temps en temps. Le lifestyle est propre à chacune. Et je n’aimerais pas qu’on vienne m’imposer une façon de vivre.

    Merci à toutes deux pour vos réactions!

  4. Morgane

    Punaise, ça fait vraiment du bien de lire ce genre de choses.
    C’est justement les propos dont vous parlez qui m’empêche de vraiment me tourner vers le lolita…

  5. Rosalys

    Je suis tout à fait d’accord, rien n’est plus important qu’être libre et en accord avec soi-même !

  6. Anonymous

    Les « règles » sont des guides qui servent à définir le style vestimentaire « lolita ».

    Chacune a le droit de choisir ce qu’elle désire porter, et le devoir de respecter les choix des autres.

  7. Maud Amoretti

    Cher(e) Anonyme,
    si simplement dit et qui devrait être vrai: « Chacune a le droit de choisir ce qu’elle désire porter, et le devoir de respecter les choix des autres ». Ce qui semble être tout de même un minimum, que dis-je, un acquis! Lolita ou pas lolita d’ailleurs!
    Par contre, je préfère dire références ou guides (comme vous dites si bien) et pas règles. Les règles ne sont pas des guides, ce sont des règles. Or pour moi, il n’y a pas de règles. Quel intérêt? Le Lolita n’est pas un gouvernement ou une institution. Et pour la « définition », je vous renvoie au discours de Fumiko « introduction au lolita » qui rappelle qu’à chaque lolita il existe un style.

    http://francoisamoretti.blogspot.com/2009/05/introduction-au-lolita-texte-de-fumiko.html

  8. miyobi

    Merci Merci Merci Francois.. de dire tout haut ce que la pluspart pense tout bas.. ce qui me fait le plus rire dans l’histoire, c’est qu’en general ce sont des « nouvelles » qui font ce genre de remarques.. et la j’me dis « sarah, t’es trop vielle pour cette communauté XD »

    entendre dire qu’il faut etre mince pour porter du EGL, c’est le comble pour moi XD

  9. Yulia

    Bonjour m. Amoretti !

    Je viens de lire votre article, et je suis agréablement surprise par ce que vous dîtes, notamment avec vos exemples, qui me font penser à mes propres essais ^^ Puisque je porte des basket avec du AP, et je suis tout sauf mince u_u

    Même si j’ai tendance à penser que les règles de base sont nécessaires pour définir le style en lui-même, je suis assez ouverte d’esprit et apprécie l’originalité (hé oui, j’essaie de rendre original un style qui l’est déjà à la base xD) autant que la simplicité ^^.

    Ce que je déteste par contre, c’est la fermeture d’esprit : « Regarde là elle avec ses baskets qu’elle porte avec sa robe AP », « Pffff faut arrêter de porter du AP quand on fait une taille 48 ».

    Enfin voilà, je vous remercie pour cette article qui m’a donné du baume au coeur 🙂

    Marie

  10. Amélie

    Amen !
    Votre poste résume à la perfection ce que je pense.
    J’ai longtemps été victime des remarques que vous pouvez énoncer, ce qui j’avoue m’avait fait fuir la communauté Lolita pendant presque 5 ans.

    Cela me sidère toujours autant d’entendre des remarques comme « Tu dois faire tes preuves pour être accepter chez nous » ou « Si t’es pas en Baby ou AP, t’es qu’une Ita »… Et bien dans ce cas j’en suis une et au final, je suis sans doute plus heureuse.

  11. Shéris

    Moi ça me soulage ce genre de billet.. ^^

    Car si il y a bien une chose dont j’ai horreur, c’est qu’on me dise ce que je dois faire, et donc comment m’habiller!

    Je me rappelle ce qu’une de mes amies japonaises (qui n’est pas lolita) m’a dit quand je lui ai parlé des lolis française « alors c’est sortir d’un moule pour rentrer dans un autre »
    Finalement elles s’habille lolitas pour se démarquer, mais essaient de rentrer dans le moule dicté par une communauté ?
    C’est stupide …

  12. Valandra

    Je rajouterais une petite pierre à l’édifice : être libre dans ses mouvements et son attitude de par le port de vêtements devrait être une règle.
    Sérieusement, quand nous a-t-on formaté pour suivre l’exemple des jeunes filles du 18ème et 19ème siècle ? Le lolita est une forme de liberté qui laisse exprimer ce qu’on ressent à l’intérieur, pas pour plaire à l’extérieur.
    Je considère le lifestyle comme des barrières et un empêchement de tourner en rond dans la vie de ces filles l’ayant choisi. Moi-même je suis lolita mais s’il me vient l’envie de porter des baskets avec une robe, je le ferais.
    Merci encore une fois de plus de votre bon sens.
    Amitiés

  13. Loliz

    Cher François,

    Votre petit billet m’a touché car c’est exactement ce que je ressens actuellement vis à vis du lolita et de sa communauté.
    Seriez-vous un espion de mon coeur?
    ^^
    Comme ma chère Miyobi, je me sens trop vieille pour ces conneries! (oup’s, j’ai dit un gros mot, ce n’est pas lolita ça! XD)

    Moi-même, je commence à fuir cette communauté qui devient pourri à cause de toutes ces petites péta**** qui font des diktats de cette mode qui se voulait libre au départ.

    Oui, je ne suis plus digne d’être une lolita maintenant (mais l’ai-je déjà été finalement?)
    En tout cas, même dans le lolita, il faut être comme tout le monde pour être acceptée et c’est une chose que je ne peux pas concevoir, je ne suis pas « comme tout le monde ».
    Du coup, cette primeur « liberté » se retrouve « emprisonnée » par ces pseudo règles qui puent et ça craint car je ne me reconnais pas (plus) dans le lolita.

    Je ne supporte plus ces filles qui se sentent sorties de la cuisse de Jupiter, qui se sentent faisant parties d’une élite. Mais quelle élite?

    Bref, ce petit billet me redonne espoir au fait qu’il y a encore des personnes, des lolitas, qui pensent comme vous, comme moi.

    Oui, je ne suis plus lolita, je suis libre.

  14. Marie -Ange

    Aaaaaameeeeeeen! xD

    Faut bien le dire , il y a une forte majorité de gamines dans le lolita, et la plupart passent par cette case à cause de la crise d’adolescence.
    Celles qui critiquent le moins sont généralement les lolitas plus âgées (les otome dirons nous) qui ont fait un réel choix en portant le lolita, en sachant ce que ça impliquait socialement parlant, et en s’assumant, elles font généralement moins d’histoires parce qu’elles savent que le lolita n’est pas tout dans la vie.( bon ok les vilaines lolitas adultes ça existe aussi hein xD)
    Donc je dirais que la différence d’âge et de rythme de vie y est pour beaucoup quand même.

    Pour moi celles qui critiquent sur une base de « règles »( par contre désolée mais c’est vrai qu’une robe sans jupon je trouve ça moche) le font juste parce qu’elles sont elles mêmes incapables de s’approprier le style et d’en dégager une personnalité. En clair c’est de la pure jalousie, de la pure frustration.ça me fait doucement rire ^^

    Malheureusement porter un beau vêtement ne veut pas dire que la personne qui le porte soit belle de l’intérieur… sinon il y aurait moins de cons de par le monde =P

    Merci François pour avoir aussi bien exprimé la pensée des lolitas qui en ont marre de la méchanceté et des comportements puérils!

  15. doudoudidi

    Il y a une grande part de votre article auquel j’adhère. En effet, le lolita englobe une partie de gens qui n’adhère pas aux valeurs actuelles d’esthétisme (notamment le vulgaire). Mais encore la le lolita est un mouvement dans lequel on retrouve des extrêmes et il y en a qui aime le vulgaire.

    C’est le débat le plus ancien du monde lolita occidental : Qu’est qu’être une vraie Lolita signifie.à mon avis il y a autant de définition que de gens.

    Je suis très libérale à ce niveau, et ce n’est pas de mon ressort de juger, mais je préfère toujours l’élégant. Je trouve important que que l’on rementionne la valeur de la liberté car elle est souvent oublié, mais pour moi il y a avant tout le raffiné. L’apparence a également un rôle à jouer selon moi.

    Des mouvements de liberté au niveau vestimentaire il y en a plein. Pourquoi donc est-ce le Lolita qui nous uni ?

    Ne m’en voulez pas ( J’ai toujours eu de la difficulté à prendre quoi que ce soit pour de l’argent ^_~)

  16. Kimii

    Quel bien cela m’a fait de lire votre article !
    Etant débutante en tant que lolita je m’inquiète toujours de savoir si je mérite de m’habiller ainsi ou si je vais être acceptée des autres, je me rends compte en lisant ce billet et tous les commentaires que je me trompe en pensant comme cela.
    En effet, Lolita et Liberté devraient s’accorder parfaitement dans cette communauté.
    Et je trouve inadmissible de se faire dénigrer, surtout si ce sont des lolitas qui le font.
    Car même au sein d’une communauté comme celle-ci, si tout le monde se ressemblait ce serait d’un ennui !
    Et comme toujours, nous avons tous le devoir de respecter les choix et par conséquent le style de tous ceux qui nous entourent. Encore plus si nous sommes lolitas car déjà les gens « normaux » ont parfois du mal à nous accepter, si en plus entre lolitas on ne s’accepte pas, je ne vois pas comment on pourrait s’en sortir.

    J’apprécie à chaque fois la façon dont vous voyez les choses, Mr Amoretti, et je suis de tout coeur avec vous et ceux qui pensent ainsi.

  17. yahel

    « Vous ne pensez pas qu’il y a suffisamment de règles puantes comme ça dans nos vies? Qu’il y a suffisamment de gens pour nous pourrir la vie pour n’importe quoi? Au travail, dans la rue, à l’école, et même parfois chez soi (la chose la plus aberrante d’ailleurs…)! C’est fatiguant! »
    Oui oui, je pense tout pareil itou même.
    D’ailleurs, je crois que je vais loliter au boulot à partir de tout de suite, heu, je veux dire, demain matin, qu’on rigole un peu.
    Mon lolitage à moi que j’ai personnellement moi même ma liberté, liberté chérie, varie entre bouger en pareo ou boubou (été) ou en bab version tarte aux fleurs, (hiver).
    J’aimerais voir la tête des gens que je croiserais sur mon lieu de travail tiens, si je m’autorisais ça…pouffpouff.

  18. Sabine/Abyssix

    François, que vous résumez bien cette situation !
    Le Lolita qui se prône être un mouvement de liberté, sans préjugés s’enferment dans des règles stupides et elles se dénigrent les unes des autres, critiquant la moindre des choses qui dépassent de leur règlement. C’est bien triste de voir ça !

    Néanmoins, le réconfort est de voir que votre article fait réagir, ne serait-ce qu’un peu, et que vous n’êtes pas seul à faire ce terrible constat.

    Continuez ainsi, et chacun ses idéaux, c’est juste dommage de voir que certaines s’enferment dans des règles qu’elles doivent suivre et imposent aux autres…

    Au revoir ! ~ 

  19. Shéris

    Excusez-moi les filles .. mais je pense que des phrases comme « je ne suis plus digne d’être lolita » et « je m’inquiète de savoir si je mérite de m’habiller ainsi » ne devraient pas exister…

    Qui a décrété que le lolita se « méritait » ?
    Qui a décrété qu’il fallait être « digne » du lolita ?

    Désolée je vais en choquer certaines, mais … ce ne sont que des vêtements!
    Ils n’ont pas à nous mériter et on a pas à avoir des qualités particulières (qui nous rendraient digne) pour pouvoir le porter !!
    Redressez la tête bon sang !
    Portez ce que vous voulez ! Ce qui vous va, ce dans quoi vous vous sentez bien !
    Et puis les autres ? ben basta !

  20. Megumi

    *applause*

    Je suis ravie d’avoir lu un tel article sur votre blog.
    Avec le temps, il m’arrive de ne plus reconnaître le Lolita qui m’avait fait tant rêvé au tout début. J’avais quitté une première fois la communauté à cause de cela. Comme je n’avais pas les moyens de m’acheter de la marque, jamais je n’aurai pu être Lolita aux yeux de certaines. Je suis revenue dans le mouvement l’année dernière, et j’ai décidé de vivre MON Lolita et MON Lifestyle. Je construis ma garde-robe avec les moyens du bord, parfois je me permets des marques ( d’occasion ), mais j’ai beaucoup de vêtements Loliables. Mais ce qui me plaît, c’est que certaines commencent à me reconnaître parce que je jongle habilement entre offbrand et marques. Je ne veux pas acheter le dernier item à la mode, je veux seulement me faire plaisir en achetant ce que j’aime.
    J’ai un Lifestyle qui pourrait dérouter certaines puristes, mais je sais rester naturelle et franche avec les autres, mais aussi avec moi-même.
    Parfois, j’aimerai dire aux personnes qui critiquent les full Sweet Lolita en AP¨, que c’est exactement comme les full EGL en Moi Même Moitié des pieds à la tête ! Ce n’est pas le même style, mais cela reste du Lolita !
    Chacune est libre de vivre sa propre vision du Lolita, chacune est libre d’être la femme qu’elle rêve d’être.

  21. Anonymous

    Je suis totalement d’accord avec tout ce que vous dites ! Je pourrais argumenter pendant des heures sur ce sujet, mais je trouve que vous avez tout si bien résumé. Tout le monde à le droit de ne pas aimer certaines choses (moi non plus je n’aime pas les baskets avec du AP, je l’avoue :D), mais tout le monde devrait également apprendre à RESPECTER les choix des autres. Ce n’est pas parce que les gens autour de nous sont généralement irrespectueux et ont tendance à critiquer stupidement tout ce qu’ils n’aiment pas que nous devons faire pareil. En quoi critiquer et blesser une personne fera de vous une personne meilleure qu’elle ?

    Par contre, je ne comprends pas votre phrase « D’ailleurs moi, je ne suis plus lolita, je suis libre. » … ? Vous dites pourtant que le lolita est une liberté.
    La phrase « D’ailleurs moi, je suis lolita ET je suis libre » n’est-elle pas plus correcte ? Je ne sais pas pour vous, mais certaines devraient réfléchir à ça :). Ne vous laissez pas marcher sur les pieds ! C’est justement celles qui respectent les autres tout en étant franches qui sont les meilleures des lolita ! (Et ça vaut aussi pour les personnes « normales » comme on dit.)

  22. Myoko

    Je suis exactement d’accord avec vous Mr Amoretti ! C’est pour cela même que je ne suis pas Lolita … J’ai des Docs martens bleues et j’ai OSEE porter un jour une robe avec . Que de critiques et de chocs ai-je reçu à mon égard ! »C’est du TOUT Lolita ! Tu devrais avoir honte !  » « Tu ridiculise le Lolita ! » & blablabla … J’adore l’exentricité , et j’ai envie de l’exprimer même par le lolita ! Les régles du Lolita m’ont toujours dérangée :  » Tu te coiffera ainsi , tu mettra ca et non pas cela … » bref , je ne vois pas pourquoi on ne pourra pas suivre ces codes ! Dès qu’une lolita essaie d’apporter du renouveau ou de l’originalité , c’est une ita ! Je trouve ça scandaleux de l part de personnes , qui ne se remmettent même pas en qestions elles-même ! Je suis vraiment passionée par le Lolita mais si je ne dois entendre que critique et méprises , alors non . Je n’ai pas envie d’entendre ça à longeur de journée … J’essaie de bien travailler à l’école , j’essaie de bien construire ma ve , je n’ai pas envie qe ( desolée pour l’expressions ) quelques « Gamines qui se croient mieux et qui pétent plus haut que leurs culs à cuase de leurs vêtements payés par papa & maman » dirigent le monde . Voilà
    Sur ce , bonne journée & bonne continuation .
    Myoko

  23. Anonymous

    Je suis d’accord avec vous, et vous avez raison de vous sentir révolté.
    Les lolitas sont vos muses, où en tout cas, elles l’ont été à un moment de votre vie.
    Ce style vestimentaire est un véritable appel à la liberté, le synonyme du lolita est aussi le mot « Amour ».
    Cependant, le lolita est une vraie revendication, et pour ça, il faut peut être respecter l’image du lolita. Je ne dis pas qu’il faille se corrompre en s’imposant des règles puisque cela briserait la signification même du lolita, ou critiquer nos sœurs et donc manquer de tolérance.
    Mais je ne pense pas qu’on puisse dire que l’aspect visuel du lolita soit sans importance. Cette mode représente aussi l’harmonie. En tant que lolita, nous nous sentons concernées par la fragilité de ce mouvement et nous ne souhaitons pas que des personnes puissent oublier la beauté et le merveilleux du lolita. Tout le monde a sa propre vision des choses, et la beauté renvoie à un sentiment positif; mais peut être me diriez vous que la beauté EST subjective justement ! Qui peut définir la beauté et est-ce vraiment important ? Rien ne devrait autant compter que le bonheur, si quelqu’un se sent bien en portant une robe baby et des converses, alors, pourquoi pas ?
    Malheureusement, la plupart des personnes que j’ai pu rencontrer personnellement et qui jouaient sur ces effets de style ….étaient toutes très vulgaires, peu empathiques, etc….
    C’est devenu un stéréotype de la « fausse lolita »; j’entends par là, quelqu’un qui n’a strictement rien compris aux valeurs de ce mouvement.
    En conséquence, je dois dire que j’ai du mal à supporter cette prise de liberté au niveau du style, car cela renvoie souvent à des personnes négligées, avachies, trop modernes ( j’aurais l’impression que notre société actuelle se serait collée au lolita, avec l’intrusion des baskets dans la tenue par exemple). Les baskets renvoient véritablement à un mode de vie propre au 20 e siècle, stress, manque de temps, gestes pratiques, et tout ce qui touche à la modernité de manière générale ! Je sais, c’est un peu caricaturale….
    Le lolita rejette les aspects négatifs des temps modernes, donc l’intrusion d’un pareil élément contredit légèrement les racines du lolita, mais là encore, rien n’est exhaustif. Je trouve juste que ça coupe le merveilleux du lolita, et que ça peut éventuellement renvoyer à la tenue vestimentaire qu’aborde la plupart des gens dans la rue, Jean; T-shirt.
    Après, il faut bien sûr faire preuve de tolérance et surtout être discret.
    Du moment que la tenue n’est pas indécente ou complètement incohérente….ça ne devrait pas être un problème de s’habiller comme on l’entend.

  24. Nella Fragola...

    Anonyme,

    Je suis bien d’accord pour dire que les baskets marquent bien notre époque et son lot de stress quotidien, ainsi et surtout le manque de magie et de rêve des temps modernes… mais en porter avec du lolita, serait, à mon humble avis, leur donner un nouveau sens. Changer la donne, ce n’est pas fuir notre monde mais en détourner ses règles!

    Donc lolitas en baskets, je suis pour!

  25. Furuma

    Merci.
    Il est hélas bien regrettable que certaines personnes se soit « approprié » le style lolita pour en faire un communautée aisée et fermée aux esprits libres. Qui se definissent différent(e)s mais impose des règles et rabaisse ceux qui ne les suivent pas.
    Les mots me manquent pour exprimer toute la gratitude que je vous doit pour ce message.

  26. Philippe

    Voilà un beau coup de gueule qui fait plaisir.

    Et ce, même sans se considérer Lolita ; ni lol, ni ita, ni low lita, ni quoi que ce soit d’ailleurs …

    Ce phénomène d’instauration de règles et de rejet de l' »Autre » se retrouve malheureusement dans tous les milieux et c’est sans doute une des raisons pour lesquelles je ne me reconnais dans/ni ne peux m’identifier à/ aucun.

    Bises à toi, cher ami, bonne continuation et que vivent l’éclectisme et l’ouverture d’esprit, d’âme et de cœur.

  27. Agasthiya

    Monsieur Amoretti, merci, vraiment merci… et merci aux auteurs des commentaires ci-dessus <3.

    J’avais depuis trop longtemps la sensation que le lolita était un univers inaccessible pour moi, en raison des prix, et de plein d’autres choses. Et j’ai pris conscience de toutes ces prétendues règles dont il « fallait » obéir, car sinon « on n’était pas une vraie lolita »… Ca m’a fait tellement peur que je me suis dit : « Quelle horreur, moi qui croyait en cette Liberté d’être… Je ne veux pas de ça, il y a déjà tant de diktats dans ce monde ». Avec mon style vestimentaire actuel, je sais qu’on m’aurait traitée d’ita des milliers de fois xD. Cette hostilité régnant entre certaines lolitas, ça m’écoeure.
    Grâce à votre billet, et à la phrase de mademoiselle Shéris (que je remercie particulièrement pour toutes ces choses vraies qu’elle a dites <3) un peu plus haut : "ce ne sont que des vêtements"... j'ai compris qu'on pouvait être lolita à l'intérieur. Je pense d'ailleurs l'avoir longtemps été sans en être consciente, sans en connaître le terme et donc sans le porter (oh, après avoir dit ça je vais sans doute me faire lyncher par l'une de ces "vraies" lolitas, à l'aide !!! ♥). Je n'ai jamais eu l'impression d'être comme les autres, que ce soit à l'école primaire ou de nos jours, et ça ne changera pas. Je refuse d'obéir à ces infâmes "lois" dictées par des filles aussi fermées d'esprit que ces tierces lycéens que je côtoie tous les jours. Elles ne valent aucunement la peine qu'on s'intéresse à elles.

    Je vais répéter ce qui a été dit à peu de choses près. Le lolita doit être vécu d’une façon qui nous est propre. Portons ce que nous souhaitons, brands ou non, lolita ou non, se sentir soi-même est la meilleure chose qui soit. Si malgré tout je souhaite pour mon plaisir m’offrir quelques vêtements des marques que j’admire (là, je pense à Victorian Maiden ou Moi-même-Moitié), je sais qu’il faudra de la patience… et beaucoup d’argent. Mais ça ne fait rien, puisque je le ferai pour moi avant tout.

    Je ne vous remercierai jamais assez pour ce message qui m’a véritablement donné du courage.
    Bien à vous,
    Agasthiya.~

  28. Sandra

    Merci François et tout ceux qui ont commenté son article! Je n’ai rien à ajouter, tout a été dit, je suis très heureuse de ne pas être la seule à penser ainsi!!!
    D’ailleurs ça fait un bout de temps que j’ai envie de tester, JSK Baby + converse =D! Je suis remotivée à bloc!!!!!

  29. Portanie

    *Clap ! Clap ! Calp ! Clap !*
    J’avais juste envie d’applaudir…
    Parce que c’est tellement vrai… Et parce que c’est tellement difficile pour une nouvelle de se dresser contre ces murs, de repousser les chaînes que certaines veulent poser…

    Bien sur, il y a des tenues qui sont lolita, d’autres qui ne le sont pas… Et alors ? L’important c’est que ce soit agréable pour la personne qui s’habille…

    Portanie

  30. Bloody-Queen (Oriane)

    Bonjour François,

    Je suis totalement d’accord avec votre article. Pour moi le Lolita est l’ accomplissement d’un rêve de jeune enfant. Je n’ai pas honte de porter du AP avec des plates formes (normalement catégorisées GL ou EGL), pas honte non plus si je porte une robe avec des talons aiguilles ou tout simplement un pantalon. Car je sais qu’avant tout, je suis une Lolita de coeur. Je vis, je respire le Lolita, même si je ne suis pas habillée en tant que telle. Alors oui, moi aussi je suis peut-être une Ita ? De toute façon, si c’est le cas je m’en fiche, je suis celle que j’ai toujours voulu être, je suis une demoiselle aimant la beauté, l’onirisme, l’élégance, la candeur.

    Merci François, merci.

  31. Miss-Understood

    J’adore le commentaire de Bloody-Queen ! Et d’ailleurs tous les commentaires de cet article…
    L’adresse de votre post s’est retrouvé dans les commentaires des secrets de cette semaine, et il y a VRAIMENT sa place, tant la situation conflictuelle crée par certaines « lifestyles » autoproclamées appelle une mise au point sur ce que signifie « être Lolita ». Il est même question, sur le forum « Raison d’être », qui souhaite « écrémer ses membres » (c’est vraiment délicat comme façon d’agir) d’une charte « morale »(!!!!) pour « trier » les lolitas entre elles, celles qui méritent l’appellation et les autres, bonnes à être exclues… Il semble que ce forum si convivial, délicat, courtois, soit pris en otage par quelques filles en mal d’autorité, à grande prétention intellectuelle et dépourvues de la plus lolitesque modestie. Dommage pour elles, pour toutes celles qui avaient trouvé un havre de paix au sein du forum… Mais vous lire fait chaud au coeur !

  32. Sabi Ryuuji

    Moi j’ai quand-même un doute. Je ne vois que des commentaires vous dire que vous avez raison, mais pourtant je vois toujours la même chose. Hypocrisie encore ? =/

    Ce ci dit, je ne vise personne bien évidemment, et je trouve il y a aussi des mots très intéressants de la parts des commentaires.

    Pour en revenir vers vous, je trouve totalement d’accords avec vos propos, j’allais vous citer ceux qui me parlent très bien mais finalement il s’agit de tout l’article. Est-ce que de l’avoir dit haut et fort changera les choses ? J’espère. Mais je pense qu’il ne faut pas être seul, j’espère que quelqu’un d’autre vous aidera à retrouver les bonne vieilles véritable Lolitas.

    On m’a dit, aujourd’hui ou hier:
    « A quoi tu pensais du Lolita, que ce n’était pas une mode remplie de règles strictes ? »
    C’est triste mais cette mode est cataloguée ainsi encore aujourd’hui =/

    « D’ailleurs moi, je ne suis plus lolita, je suis libre. »

    Hey ! Vous me copiez ! Je plaisante, mais j’ai écris la même chose. Elles m’ont toutes rigoler au nez de me prétendre « Non-Lolita » et d’aimer la Liberté.
    Et continue de me rabacher sur mon FormSpring « Tu t’es pris une sale image » « Tu es la honte de l’image de la communauté Lolita française » alors que j’ai dit clairement que je n’étais pas Lolita et encore moins dans la communauté Lolita. J’ai voulu m’associer avec les autres mais vu comment ça c’est tourné, j’ai préféré continuer seule.

    Pitiez, les Lolitas… Redonnez-nous une image positive de cette mode…

    Merci de ce message François.

  33. Anonymous

    Je ne sais pas quoi dire en vue de ma timidité… mais je me lance au risque de paraître ridicule

    Merci beaucoup pour ce billet, il m’encourage beaucoup, moi qui était à deux doigts d’abandonner le Lolita à cause de cette secte qui ajoutait des règles fatigantes en plus des règles ennuyeuses du quotidien… j’ai tant de peine lorsque je vois des jeunes Lolitas se faire harceler par les « grandes » et leur secte pour une histoire de goût… les prochaines que je verrais victimes de harcèlement stupide je leur montrerais votre billet qui ne pourra que les encourager =) !

    Le Lolita me permet de m’évader, de me réfugier dans un lieu paisible et me soigne des blessures que l’on m’inflige quotidiennement dans la rue, dans le monde du travail. Cela m’aurait tant fait mal d’abandonner…

    Encore merci pour cet article !

    PS : je poste en anonyme par crainte de stalkers…

  34. zatrutyxklarhe

    Comme j’ai l’habitude de le dire, le lolita devient une dictature.
    Et c’est bien triste…

    Même si tout de même, je pense qu’il y a des limites au lolita, je suis contre les règles idiotes, et je pense que chacun est libre de faire ce qu’il veut!
    Chacun à le droit de suivre son coeur.
    Le lolita, c’est avant-tout se sentir belle dans ses vêtements que nous avons choisi !

  35. mlle. Angelina

    Et bien, je me vois commenter ce billet en retard (@°^°@).

    Que dire…en fait je suis partagée.
    J’ai toujours aimer votre façon de pensée le Lolita, de le prendre, de le faire votre. C’est, je crois, ainsi que beaucoup s’en serve, moi y compris, et je trouve ça plus amusant que de suivre des consignes.

    Le Lolita est libertée, bien evidemment.

    Aprés je pense certaines régles…non, je garderais le mot « consignes » sont bonnes à prendre ^^. Pas tant dans le vestimentaire (chaque lolita arbore le Lolita qu’elle veux, qu’elle chérit. Car c’est un style qui nous ressemblent, avant de ressembler à un autre.), mais plutot du côté des valeurs.

    Si nous retirons toutes valeurs, pour ma part, crusciale à l’elegance de ce mode de vie,intégrés, si on veux, dans ces « régles », tel que la politesse, le respect et surtout, la joie de vivre…que deviens une lolita? une simple mode? Alors oui, la mode serais porter par qui le veux comme il le veux…mais le vrai Lolita, d’aprés moi, bien sur, se trouve autre part.

    Me suis-je éloignée du sujet? si c’est le cas je m’en excuse platement. Mais c’est ce que m’a fait me dire votre billet mr. Amoretti ^^ Et je vous remercie encore d’être vous même.