Un passage

Très chers tous,

 

voici un passage du texte que Jean Vincent a écrit pour mon livre. Pour moi, ce poème est magnifique, il m’a transporté et ému. Que je suis heureux que Jean Vincent soit mon écrivain!

 

Donc voilà une avant première:

 

Scène18 : La procession,

 

« Vieillir, c’est se muer en paysage
« Et si c’est de moins en moins récolter du jardin
« Mais c’est chérir de plus en plus sa lisière, ses frontières
« Contempler la lutte éternelle du lierre et des pierres
« Mamie-fourmi, qui se marie, elle, le sait…
« Qu’il n’est jamais trop tard,
« Pour s’offrir en jachère au dernier des survivants

 

Le livre est composé de 20 scènes, entre coupé de renseignements/guides de lectures sur le Japon, la langue japonaise et la culture Lolita. Notre but est de faire un livre pour les lolitas. Et pour ceux qui s’y intéressent. Notre démarche est purement passionnée, artistique. Le fait que ce mouvement soit de plus en plus à la mode n’est pas notre motivation. Nous travaillons avec le coeur. Et pour ma part, je me sens très lolita. J’en serais certainement une si j’avais été une fille.

10 Responses to “Un passage”

  1. Grim

    Superbe, une très belle surprise pour ce soir ! En ces temps un peu difficiles, ça remonte le moral. Merci !
    Dites-moi, qu’entendez-vous par « renseignements/guides de lectures sur le Japon, la langue japonaise et la culture Lolita » ?
    J’espère en tout cas que le « phénomène » (si je peux employer ce mot) Lolita retombera un peu, en tout cas que les lolitas ne se diviseront pas en deux camps, avec les « fashion » d’un côté… L’avenir nous le dira !
    Je garde le dernier paragraphe de ce billet dans un coin de ma tête pour les jours gris… et je croise les doigts encore plus fort pour ce projet !
    Bonne soirée !

  2. L.

    Et le texte d’Ulysse ? Il est où, le texte d’Ulysse ?

    (demande l’autre idiot qui n’a toujours rien compris au film… : ) )

  3. Maud Amoretti

    Grim:
    Hooo chère Grim! pourquoi les temps sont ils difficiles??? Pourquoi le moral est-il bas?

    Les »renseignements/guides de lectures sur le Japon, la langue japonaise et la culture Lolita » sont des encarts à la fin de chaque chapitres. Ils expliquent les mots japonais utilisés, les références, etc. C’est à l’intention de ceux qui ni ne parlent ni ne lisent le japonais. Par exemple, l’héroïne a quatre amies, toutes lolitas bien sûr. Leurs noms font référence aux 4 saisons, or le récit s’articule autour des saisons. C’est un exemple. Disons que nous volons donner des clés pour la compréhension des différents niveaux de lecture. J’espère que je n’ai pas été trop confus…

    Oui, c’est inévitable: des « fausses » lolitas vont apparaître. Mais les vraies sauront se reconnaître!… je l’espère en tout cas…

    Merci de croiser les doigts, de venir ici, d’écrire ici, d’être là! Et sachez que vous pouvez compter sur moi, Grim!

    Streum:
    oui hein! C’est bien , hein?

    L:
    Ben il est là… (celui qui n’a rien compris à celui qui n’avait rien compris au film)…
    L, il est terrible ton dernier texte! A mourir! je vais aller te commenter/complimenter sous très peu!

  4. Mademoiselle P

    Je VEUX CE BOUQUIN! TOUT dE SUITEUH!!! C’est génialissime ce qu’il nous a pondu là! C’est.. c’est.. c’est pfouuuuuuuuu!

  5. Maud Amoretti

    Moi aussi je le veux tout de suite… mais ce sera pour l’année prochaine.

    Tu dis que c’est génialissime mais tu n’es pas objective… et mes illustrations alors??? C’est fini??? Tu t’en fous??? Vilaine va!

    Mais c’est pourtant vrai, j’ai trouvé en Jean Vincent un bon partenaire! A part qu’il écoute Cabrel… et d’autres choses bien pires. Donc c’est un génie de l’écriture mais il n’a pas beaucoup de goûts question musique.

  6. L.

    Je croyais qu’Ulysse s’appellait vraiment Ulysse, moi (véridique, à force)…

    En tout cas, c’est stylé et élégant : je flashe particulièrement sur la première ligne.

    Après, je mentirais si je disais que je comprends tout, mais c’est sans doute aussi une question de contexte !

    Sinon, merci de t’enthousiasmer autant pour mon dernier segment en date (ça me change de Corto !), tes mots me sont allés droit au coeur ! Merciiiiiiiiiii…

  7. Maud Amoretti

    Oui c’est pas évident… avec tous ces blogs, ces pseudos. On s’y perd…

    Donc, sur la couverture de notre livre apparaîtra le nom de Jean Vincent et non celui d’Ulysse.

    Parcontre, le texte est parfois flou. Il sera plus compréhensible accompagné des images bien sûr.

    Oui, ton écriture est vraiment excellente. Et c’est vrai que tu es dur avec Corto… ne te fait-il pas toujours beaucoup de compliments? Et ses remarques ne te permettent-elles pas de te faire progresser?
    Moi, j’aime te lire! Je retourne de ce pas voir s’il y a quelque chose de nouveau(chez toi!)!

  8. L.

    Enfin, les masques tombent, les identités secrètes sont révélées… Les supers héros n’ont qu’à bien se tenir !

    Pour le flou, pas d’inquiétude, c’est très « art » way of life et c’est surtout moi qui ne suis pas à l’aise avec les métaphores et le symbolisme… Mais l’extrait est effectivemment très très alléchant ! Un client de plus assuré !

    Merci encore pour les compliments, c’est vraiment agréable d’arriver à toucher par son écriture, on se dit que tous ces efforts ne sont pas forcément vains, du coup (le reste du temps, on se dirait plutôt le contraire…).

    Et concernant Corto, ne t’en fais surtout pas pour lui : c’est un jeu entre nous, du pur second degré ! On se connait depuis plus de dix ans, alors on sait différencier quand on est sérieux ou quand on se brocarde, on fait ça à longueur de temps, y compris en « live ». Donc il n’y a rien de pensé quand je le tacle (la réciproque n’étant pas forcément vraie, d’ailleurs !). C’est très puéril, je sais, mais (hélas) on revendique aussi ce côté-là…

    Enfin, du nouveau, faute de temps, il n’y en a que le week-end. Mais tu en trouveras sur le site proprement dit. Je suis toujours avide d’avis, même « critiques » !