L’autre Japon…

Cette année j’ai ouvert les yeux sur pas mal de choses au Japon. Jusqu’il y a peu, j’aimais vraiment ce pays dont je continue d’admirer beaucoup d’aspects. Mais certains côtés m’ont vraiment dégoutés…

 

Parlons de ce qui nous tient à cœur tout d’abord: la place des femmes. Depuis peu, je me suis vraiment rendu compte que la femme (au Japon) était vraiment considérée comme inférieure à l’homme et que le fait de la rabaisser n’est pas forcément un crime. Confirmation devant les caméras de télévision: le présentateur Shinsuke Shimada n’hésite pas à taper une jeune femme, plus de détails ici. Son geste n’est ni commenté de trop ni puni ni critiqué. Ce type infect a même juré peu après à un trio de comiques-acrobates qu’il les détruirait (chose faite, ce fut la dernière apparition TV de ce groupe. Plus de détails ici). Tout ceci ne semble choquer personne. A croire qu’il est protégé par la mafia. Ca ne m’étonnerait pas. Ce n’est qu’un exemple. Il y en a bien d’autres…

 

Shinsuke Shimada
Mr Shimada… (dommage de ne pas avoir une photo de lui en pleine action)

 

D’ailleurs la dernière tendance masculine tend vraiment vers les looks mafieux. Un magazine est sorti récemment ayant pour thème le machisme et comment paraitre machiste, dangereux.
Confirmation dès qu’on voit un des supers boys band du moment: Exile. Bon ces garçons n’ont pas l’air bien méchants en dehors de leur apparence, ils sont là pour gagner des sous et c’est tout.

 

Exile
Les Exile(ou comment être cool)

 

Mais le pire reste la pédophilie autorisée… enfin plus ou moins, disons que les produits à caractère pédophile sont tolérés… Pour ça, je vous laisse juge avec ces vidéos (notez le fait que le gouvernement n’ose même pas répondre aux journalistes étrangers):

 

 

Puis une autre vidéo très intéressante ici. Sur le même thème et sur d’autres petites choses…
J’ai trouvé ces vidéos sur les facebooks de Nella et de Misa. Impossible de ne pas réagir et de les faire tourner.

 

Le Japon est d’ailleurs le derniers pays industrialisé à n’avoir pas encore signer la convention de La Haye. Ca fait très dictature tout ça…

 

Pour finir sur une note positive, il y a quand même des choses agréables de faites pour les femmes: les wagons réservés aux femmes pendant les heures de pointes dans les transports en communs tokyoïtes, les bus inter-villes (par exemple le trajet Tokyo-Osaka) exclusivement réservés aux femmes. Mais ça me semble bien léger…

 

Pardon pour ce coup de gueule… je n’ai pas envie de parler de jolies choses aujourd’hui! C’est trop choquant pour ne rien dire!

28 Responses to “L’autre Japon…”

  1. Myoko

    C’est horrible . Le Japon est un pays tellement beau , mais malheureusement pas parfait . Aucun pays ne l’est . Il a des aspects malsains et vraiment destructeurs . C’est désolant .

  2. Momoberry

    On entend souvent parler de la violence de la pornographie au Japon, mais je ne pensais pas que ça pouvait aller si loin. Mon dieu, ce « Rapelay » ! Je trouve ça infâme de faire du viol un jeu, encore plus lorsqu’il déculpabilise autant le joueur en lui donnant un motif (« la jeune fille que j’ai harcelé sexuellement dans le train s’en est plainte, je vais me venger » ou « cette femme m’a viré de mon boulot, c’est de sa faute si je la viole »). Le pire dans tout ça, c’est qu’elles finissent toutes par devenir leur petites amies… Et ça veut dire quoi ? Que le viol est un moyen de se faire aimer des femmes ? Que ce n’est jamais la faute de l’homme ?
    Est-il besoin de préciser que le Japon est censé être un pays riche, moderne et industrialisé ?

  3. Maud Amoretti

    Ah! Tiens! J’ai oublié de parler du dessin animé Kodomo no jikan… où une écolière de neuf ans est amoureuse de son professeur. Elle l’aguiche, le séduit et si il finit par craquer, ce ne sera pas de sa faute mais bien celle de la petite fille qui l’aura bien cherché. Apparemment le prof ne craque pas mais ça ne l’empêche pas de fantasmer… bon bref, encore un produit à la limite du produit pédophile…

  4. Clara

    Aaah malheureusement oui des sujets qui font mal au Japon.
    On sait déjà bien que le Japon est tout de même le pays des pervers (j’en ai d’ailleurs fait la mauvaise expérience lors de ma dernière visite) mais le pire est qu’il ne semble n’y avoir pratiquement aucunes limites…
    Quand au présentateur, après consultation de l’affaire auprès de mon mari, il semblerait que la façon dont il a finalement dit la vérité et s’est excusé en public a fait que les gens lui ont « pardonné » et qu’il a été encore plus connu après…hmm je me passerai de commentaires…

  5. Gabrielle

    « Shimada came up in the rarefied world of Osaka comedy, which is intensely hierarchical. The cruel slapstick and emphasis on ridiculing the socially vulnerable — old people, women, the poor — that characterizes Yoshimoto humor springs from the daily humiliations the comics endure at the hands of their betters. »

    ça donne envie dis donc!

    et lol, Kodomo no Jikan, c’est très ‘lolita’, du coup :p n’empêche que le prochain qui me dit que « Oui, mais bon, tu sais, Dolores l’a quand même bien cherché aussi! » je l’étrangle.

    pour ce qui est des wagons réservés aux femmes, c’est plus ou moins positif…c’est quand même bien en réaction au chikan qui reste bien trop commun!

  6. Maud Amoretti

    Merci à toutes pour vos commentaires!
    Effectivement les wagons pour femmes ainsi que les bus sont la triste réaction à la situation: obliger de parquer les dames pour éviter que les messieurs ne soient tentés – genre la tentation serait la femme, sa faute, bref ils sont fait un jeu de viol pour remettre tout le monde à sa place.
    Dégueulasse!

  7. Misa

    Je suis d’accord avec tout ce que vous avez dit. Je trouve que le Japon est un pays magnifique, mais un pays qui m’attire autant qu’il me répugne sur certains points…

    Il suffit de s’intéresser un tant soit peu à la « culture otaku » pour se rendre encore mieux compte du phénomène. Kodomo no Jikan n’est malheureusement pas un cas isolé, juste un des pires exemples. La tendance actuelle dans les animes est à ceux où le héros masculin se retrouve entouré d’héroïnes (souvent mineures) toutes plus sexy les unes que les autres qui finissent par tomber amoureuses de lui. Bien entendu, leur côté sexy est souvent mis en avant et il n’est pas rare de voir des petites culottes, des seins, des fesses ou les filles carrément à poil. Malheureusement, même dans les bons animes et bons jeux vidéos avec un véritable scénario, il est très rare de couper à ce « fan service » à outrance.

    Quand je vois que certains japonais en viennent à préférer les petites filles en 2D plutôt que les vrais femmes en 3D, je me dis que ce pays a quand même un sérieux problème… Par exemple, j’ai lu beaucoup d’histoires de japonais qui délaissaient leurs femmes pour le jeu « Love Plus » qui est une simulation de petite amie (qui en plus est mineure). Ça plus tous les fantasmes étranges : vente de vagins en plastique à l’effigie de personnages de mangas et fantasme sur les filles sans membres (un simple tronc) parce qu’elles ne peuvent donc pas se défendre… De même, je suis surprise de voir que des magazines montrant des idols de 14 ans en bikini dans des poses sexy ainsi que des mangas pornographiques mettant en scène des mineures (parfois très très jeunes…) soient en vente libre là bas…

    J’ai toujours vu le Japon comme une société très machiste… Cependant, je n’ai pas vraiment non plus une meilleure image de la femme japonaise. Beaucoup sont loin d’être toutes blanches et participent souvent activement à ce système. Je me suis un peu intéressée à ce sujet et me suis rende compte que les femmes là-bas sont très souvent vénales. Sur des sondages sur ce que les japonaises recherchent dans le mari idéal, elles donnent toujours « riche » ou « un bon métier » en premier choix, avant les qualités personnelles de la personne… Ça plus le fait que beaucoup de femmes profitent de ce système pour s’enrichir : il n’est pas rare que des lycéennes se prostituent, vendent leurs culottes ou utilisent internet pour rencontrer des « clients ».

    Pour ce qui est des wagons pour femmes, ce n’est pas forcément une bonne chose… Ils ont été créés suite au grand nombre de « chikan » (plotteurs) dans les trains. Cependant, j’ai lu que récemment, beaucoup d’hommes avaient fait la demande à ce que des wagons exclusivement masculins soient mis en place suite au nombre de femmes qui profitaient de ce système. Il est à savoir que le problème des chikan est pris très au sérieux par la police japonaise et qu’un homme peut voir sa vie entièrement détruite et ce même s’il n’a rien fait… En effet, beaucoup de femmes utilisent ce fait pour accuser à tort des hommes pour leur extorquer de l’argent ou leur faire un chantage affreux. Quand je vois ce genre d’attitude, je comprends mieux pourquoi tant de japonais vont après se réfugier dans un monde virtuel avec des femmes « parfaites ».

    Donc voilà… Je ne sais plus trop quoi penser de ce pays pour être honnête. Mais il est vrai que de mes yeux de française, beaucoup de choses me dépassent. Tout ce que je me dis, c’est que c’est une culture différente.

  8. Maud Amoretti

    Je publie un commentaire de Margot, Blogger ayant des problèmes apparemment…

    Partie 1:

    hm, c’est peut être bien de mettre des wagons réservés aux femmes, mais le fait qu’il y en ai besoin est grave, d’autant que ça ne changera rien à la racine du problème.

    je trouve assez étonnant que les chikans des trains soient aussi punis -comme le dit Misa-; vu que c’est un pays machiste. je me demande ce qu’il en est des viols.
    parce que, en France, pour ce que j’en sais, c’est une perte de temps que de se plaindre pour attouchements, -surtout si l’on est pas mineur- et qu’il est très dur/éprouvant de porter plainte pour viol, les victimes sont constamment remises en question, tout ça pour déboucher sur une peine assez légère.

    et que, comme le dit très bien Virginie Despentes, on apprend très tôt à la femme qu’elle risque d’être embêtée/agressée/violée, et qu’elle ne s’en remettra pas.
    si elle s’en remet, c’est forcément qu’elle est tordue -pensons aussi aux « enquêtes de moralité » faites sur les victimes d’agression sexuelles.-
    et donc, on apprend aux femmes qu’elles peuvent être victimes, mais on ne leur apprend pas à se défendre.

    Dès l’enfance, la société ne laisse pas les petites filles crier, courir comme les garçons. Du coup, si les filles sont juste à peine timides, même quand elles se font juste un embêter ou tripoter, elles ne sauront pas comment réagir, et auront peur, attendront que ça passe ou descendront plus tôt du métro. Avant d’apprendre seules à envoyer chier un pervers, elles devront être embêtées pas mal de fois. Je le dit en me basant sur mon expérience. j’apprends peu à peu à les envoyer paître, et je veux pouvoir me battre si j’en ai besoin. Et si je n’arrive pas à l’envoyer voir ailleurs, je m’en veux, pendant longtemps. Ce n’est pas pour rien que je garde toujours un opinel dans mon sac. Ce n’est pas forcément pour frapper, au moins pour faire peur. Je m’en suis servi, une fois. Quand j’ai demandé au mec qui me tripotait s’il avait envie que je m’en serve, j’ai vu la tête de quelqu’un qui a vraiment peur. J’ai été soulagée, parce que même si le risque court toujours, au moins j’ai pu me défendre. Je peux me défendre. Je ne suis pas -complètement- faible, et dépendante.

  9. Maud Amoretti

    Partie 2:
    Je savais déjà qu’il y avait pas mal de trucs pédophiles au japon. -pour ce que j’en sais- c’est vraiment un pays différent, sur le plan social. L’ijime par exemple. J’ai lu des nouvelles de Mishima, je trouve qu’elles rendent assez bien compte des bizarreries sociales. Il y a une sorte d’idéal du visage qui reste impassible, de la personne qui n’avouera pas ses pensées, non?

    Et, oui, les femmes entretiennent beaucoup elle-mêmes des clichés machistes. « les filles sont plus propres, si un garçon laisse des cheveux dans le lavabo ce n’est pas grave, par contre si c’est une fille elle manque à ses devoirs, ce doit vraiment être quelqu’un de stupide » c’est un exemple que j’ai eu l’occasion de voir récemment. La Femme rira de l’incapacité de Son Homme à faire des taches ménagères (il en est bien content) et admirera le fait qu’il sache tripatouiller le compteur électrique (c’est un « truc de mec », donc pas besoin d’appendre à le faire) d’ailleurs c’est toujours pratique d’avoir un homme à la maison.
    les gens entretiennent ces faits comme s’ils étaient génétiques. Je trouve que, déjà à la base, nos sociétés sont vraiment hétéros, dans la mesure ou il y a pour chaque chose des « trucs de fille » et des « trucs de garçon », et donc il faut correspondre à un modèle sexuel. je trouve ça triste qu’il n’y ai que des demi-possibilités -socialement acceptables- pour chaque sexe, parce que c’est un vrai bonheur que de s’intéresser à quelque chose. Et que savoir se débrouiller pour des choses quotidiennes aussi basiques que des histoires de compteur ou de ménage est important.
    Je comprend qu’il y ai des différences homme/femme, dans la construction de leur corps et la sécrétion des hormones qui influent sur leurs cervaux, mais la majorité des fameuses différences homme/femme sont juste socio-culturelles. Après, je veux bien entendre, les filles sont plus propres, à cause de la pression socio-culturelle.
    Je hais les baisemains, je ne veux pas qu’on me porte ma valise, même si ça m’évite d’avoir mal aux mains le temps des escaliers.
    Je déteste ces traditions de galanteries. Ce sont des trucs qui datent de l’époque ou les femmes ne pouvaient ni gérer leur argent, ni avorter. L’embêtant, c’est quand les styles -considérés socio-culturellement comme représentant une extrême féminité-, les styles lolita, otome, dolly, usw, incitent justement à la galanterie. merde. Je ne suis ni vieille ni malade pour qu’on veuille m’ouvrir la porte.

    bon, j’ai dérivé sur la position de la femme de manière plus générale à partir d’un sujet sur le japon. Il faut m’excuser, c’est un sujet qui me tient vraiment à coeur, et quand j’en parle je ne peux m’arrêter ;_;.

    Donc, on réapprend une fois de plus que la femme est une tentatrice (ève) d’ailleurs elle le sait et elle aime ça, c’est une grosse hypocrite qui adore de faire mettre de force, et ce à partir de 6ans.

  10. Maud Amoretti

    commentaire de Misa:

    RDV le 29 alors \o/
    C’est la première fois que je vois Kira en photo, elle a l’air toute timide ♥

  11. Maud Amoretti

    commentaire de Kourai:

    Je serais présente également ^^
    Je passerais voir l’expo avant, j’ai vu qu’il y a déjà des cartes postales.
    La boutique est minuscule mais les propriétaires sont très gentilles

  12. Nella Fragola...

    En réponse à Margot:
    « […]en France, pour ce que j’en sais, c’est une perte de temps que de se plaindre pour attouchements, -surtout si l’on est pas mineur- et qu’il est très dur/éprouvant de porter plainte pour viol, les victimes sont constamment remises en question, tout ça pour déboucher sur une peine assez légère. »

    Pour les mineurs aussi c’est très dur. Je connais beaucoup de personnes ayant été abusées qui disent qu’elles ne porteront jamais plainte… Et je le comprends.

    Répéter ce que l’on a vécu, la police, les avocats qui sous entendent qu’on peut aussi mentir, et qu’il n’y a pas de preuves, des remarques débiles du genre « pourquoi ne pas s’être plaint avant, pourquoi de na pas s’être enfuit… » etc… et combien de prison? max 10 ans… Rarement fait jusqu’au bout: si le prisonnier à une bonne conduite, il peut gagner 2 mois de prison par an, soit donc ne faire que 8 ans au lieu de 10 ans. Pour un détournement de fond la peine est plus lourde.

    Ensuite, souvent, autour de vous on peut ne pas vous croire… surtout en cas d’inceste, la famille vous tourne le dos…

    Et ne pas oublier, le viol est considéré comme un crime que depuis 1981 (je crois) en tout cas grâce à Mitterrand: avant il était jugé à la cour correctionnelle, c’est à dire au même titre que les contraventions… et on avait juste une amende souvent…

    « on apprend aux femmes qu’elles peuvent être victimes, mais on ne leur apprend pas à se défendre. »

    Exactement…

    nella

  13. Melle. Jabot

    Quand j’était au Japon, j’ai vécu une expérience, qui je pense est assez commune là bas, dans le train japonais. En fait, c’était dans un train Osaka-Kyoto, et je suis tombé sur un frotteur. Oui, un type qui se frotte à vous par derrière et qui passe les mains sous votre jupe (j’avoue que sur le coup, j’avais très mal choisis ma tenue, mais je n’étais pas trop au courant à ce moment qu’il pouvait se passer ce genre de choses…). Ca va peut être vous paraître bizarre de ma part, mais sur le coup, j’ai pas eu peur, c’est avec du recul que je me dis que ça aurait pu aller plus loin, et là, ça fait vraiment peur…

    Et en regardant le reportage, ben, je dis que ça aurait pu être pire, oui, effectivement…
    En tant que française, je trouve cela terriblement choquant, mais quand on est japonais et qu’on vit des cette culture, ça peut paraître normal (j’ai aussi vu ces magasin qui vendent des article porno/pédophile quand j’était à Akiba, je suis même entré dedans croyant qu’il s’agissait d’un magasin qui vendait des cosplay…)
    Pareil quand on vois les Maid Café partout dans les rues, on se dit « Cool ça a l’air sympa » mais quand on y regarde bien, je trouve que ça dégage énormement de perversité, quand on voit que ces filles ne font pas majeur du tout…

    Je ne sais pas si je me suis bien exprimée, désolée…

    Sinon, j’ai mener une micro-enquète, et des jeu de simulation de viole, on en trouve pas qu’au Japon, des sites de jeux pour adultes Européen et Américain en proposent… c’est bien triste d’ailleurs…

  14. Anonymous

    Ce machisme ambiant est triste à constater mais je sais que des associations au Japon tentent aussi de faire bouger les choses dans le bons sens. Allez, une petite vidéo des Crucified Barbara pour se redonner le moral 🙂

    http://www.youtube.com/watch?v=fZGP4oabVFY

    Bises,

    Sylvain

  15. Marie-Ange

    Moi la perversité japonaise ne me choque pas. (sauf si c’est en vrai) mais tout ce qui est 2D/3D c’est du faux donc pas grave. Les français sont pas mal niveau perversité! Autant que les japonais , faut pas se voiler la face!

    Par contre pour le rôle des femmes c’est nul. En même temps si elles se défendent pas , tant pis pour elles! D’accord l’éducation y est pour beaucoup , mais à l’âge adulte il y a moyen d’analyser les situations et de pousser un bon coup de gueule!
    :3

  16. yahel

    J’arrive un peu après les comms pertinents vus ci haut, notamment Margot, mais je ne peux m’empêcher de rajouter ceci, avec gentillesse certes mais quand même exclamation:
    A ceci: »Depuis peu, je me suis vraiment rendu compte que la femme (au Japon) était vraiment considérée comme inférieure à l’homme et que le fait de la rabaisser n’est pas forcément un crime. »
    Je répondrais: hé ben dites-donc,François, il était temps, hein….;-)

    Et de rajouter la célébrissime phrase:
    Hommes et femmes sont aliénés à des rôles de genre, mais ce sont les femmes qui sont dominées.
    Ainsi que le célébrissime constat que le conditionnement à ces rôles font que pas mal de femmes *aussi* entretiennent, voire promeuvent, le système qui les assigne à cette domination (syndrome de Stockholm?).

    Pour ce qui est de la pédocriminalité, (j’ai du mal à dire pédophilie cf la définition de base),la tendance à voir des fillettes, dans le pr0n notamment, montre bien que la domination masculine se propose de ne laisser aucune place à des femmes adultes responsables d’elles-mêmes et de leurs comportements et choix, et donc de ne leur donner comme ‘valables’ que les caractéristiques, physiques, affectives et mentales, de l’enfance…et de l’enfance perverse bien sûr.(les femmes étant par là-même pensées comme’par essence’ sexualisées,perverses et vénales évidemment, lol jaune, avant d’être des enfants tout court)
    Que cela passe par du virtuel (dessin, net etc) ne change rien à l’affaire, le prétexte de la non-réalité ne change rien à l’efficience du message qui passe par là et entretient le désir sexuel et de domination masculin.. et celui de conformité à ce standard pour les femmes pour rester sur le ‘marché de la séduction’.

    Et pitié, on ne dit pas ‘la’ femme, mais les femmes, merci..

    hop un lien
    http://www.entrailles.fr/index.php?post/Les-feministes-n-ont-pas-d-humour

  17. Kagome

    Tous les pays ont leurs points négatifs… au Japon, la place de la femme est très mauvaise, mais parfois, la France ne vaut pas vraiment mieux!
    Et niveau xénophobie, nous sommes servis aussi ! Et les mangas lolicon sont presque autant lus en France qu’au Japon. L’autre jour, je cherchais une tenue sailor loli, et un spam d’un site hébergé en France m’as sauvagement attaqué les yeux…c’était un truc totalement surréaliste en 3D d’une gamine de 9 ans enceinte qui faisait des avances plus que choquantes à son prof! Qui a dit ques les japonais étaient les seuls pervers ?!

    Les jeunes hommes japonais semblent tendre à devenir moins agressif, comme les « hommes herbivores », en contradiction avec le look « mafieux ». Mais c’est international : plus ça va mal (ou plus les médias nous persuadent que ça va mal), plus les gens sont désagréables. En France aussi, les gens sont de plus en plus dangereux !!

  18. Kimii

    Au sujet du statut des femmes dans la société, j’étais au courant.
    Mais je ne pensais pas que la pornographie pouvait aller si loin. Ça m’a vraiment choquée. J’ai l’impression que tout le monde n’a pas le même point de vue là-dessus. Pour certains, même si c’est un sujet tabou, c’est normal (parce que c’est du virtuel). Tout cela tient de la culture qui se diversifie selon les pays à mon avis.
    Néanmoins il y a quand même un risque de voir se reproduire ça dans la vie réelle, ce qui n’est pas négligeable. J’espère que ça changera.

  19. Anonymous

    Bonjour,

    J’arrive tard dans les commentaires mais je réponds toutefois, en raison de l’intérêt de l’article et des réactions.

    Je n’ai passé que 4 mois au Japon, et le constat que j’ai vite fait est que sous des abords modernistes et même « égalitaristes » vis à vis des femmes, la supposée infériorité de celles-ci est plus acceptée qu’en France, plus intériorisée, ça semble un fait établi qui ne peut être remis en cause.
    Bref, j’espère que j’arrive à faire passer ce ressenti d’une expérience qui commence à dater.

    Je ne connais pas encore ce blog que je vais parcourir (!) mais un sujet qui peut sembler anodin pour certains, qui me choque et me tient à cœur, est celui de la relation aux animaux, éliminés à grande échelle pour les « errants » et hyper choyés pour ceux qui ont une « famille ».
    Qu’en pensez-vous ?

    Bravo pour ce blog.

    Céline

  20. Just

    J’imaginais même pas que ça pouvait exister un jeu comme ça!!! Le pire c’est que ces mecs trouvent ça normal!!! C’est dingue

  21. Sabi Ryuuji

    « Ah! Tiens! J’ai oublié de parler du dessin animé Kodomo no jikan… où une écolière de neuf ans est amoureuse de son professeur. Elle l’aguiche, le séduit et si il finit par craquer, ce ne sera pas de sa faute mais bien celle de la petite fille qui l’aura bien cherché. Apparemment le prof ne craque pas mais ça ne l’empêche pas de fantasmer… bon bref, encore un produit à la limite du produit pédophile… »

    Moi je ne trouve pas. Sur cet exemple seulement, elle l’aguiche, donc elle est consciente de ce qu’elle fait. Au japon la sexualité est beaucoup moins cachée. Ensuite je pense que Lolicon et Shotacon sont d’autres termes que la Pédophilie donc à mon avis ça n’a pas le même sens, et que ça reste juste un fantasme virtuel ou bien un fantasme consentant. Après il y a des pédophiles partout, mais ce n’est pas eux que je défends!

    D’ailleurs mon ex aime beaucoup cet anime, il aime beaucoup le Lolicon, et pourtant, il a toujours été respectueux envers les Lolitas, même s’il a toujours une préférence envers les plus jeunes et innocentes filles, jamais il ne fera de viol.

  22. Sabi Ryuuji

    Je réécris après avoir regarder la vidéo. Il le dit pourtant bien.

    « Ce n’est pas parce qu’on lis des manga de Samurai qu’on a envie d’être un Samurai et de tuer tout le monde »

    « On est conscient que c’est une fiction »

    « Elles finissent par apprécier »

    Oui au Japon, la sexualité c’est tout autre chose, et je pense que la femme aime se montrer comme victime comme aux USA où la femme montre son corps pour se faire désirée.

    Horrible ? Non, moi je trouve juste horrible le gros flou sur l’écran x)

  23. Maud Amoretti

    Chère Sabi,
    évidemment tout le monde a le droit d’avoir des fantasmes. Lolicon (fantasme sur les jeunes filles) et le shotacon (fantasme sur les bébés) existent, c’est bien qu’il y a des gens a qui ça plait.
    Hum hum.
    Et si c’était permis? ……………………………………………………………………………………………………
    Si je lis bien votre commentaire, vous avez bien écouté les excuses de ce joueur de jeu de viol: « Elles finissent par apprécier ». Le Japon est un pays où les viols ont lieu bien plus souvent que chez nous, où les victimes n’osent pas parler. Ce genre de jeux nourrissent l’impunité des coupables. « Elles finissent par apprécier »…. vraiment???? Parlez donc aux victimes de viol! Pensez vous qu’elles ont passé un bon moment? Qu’elles ont effectivement fini par apprécier????????? Pensez vous que ça reste une fiction pour ces victimes??????????????
    NON!!!!!
    Désolé Sabi… soit nous ne nous comprenons pas, soit je comprends vraiment ce que vous dites et ça me dégoute.
    Je ne vais pas m’éterniser sur vos propos. Que je publie au nom de la liberté d’expression mais ils ne me plaisent pas.

  24. Sabi Ryuuji

    Shotacon ce sont les jeunes garçons, pas les bébés (gore o_O)

    Je pense que ces trucs permettent aux malades de se calmer un peu plutôt qu’a les pousser à le faire (c’est toujours plus excitant de bravé l’interdit). Moi je n’ai pas vu des jeunes tuer d’autres parce qu’ils adorent les shonen mangas.

    Mais disons que le psychologique au Japon est en pression, il y a beaucoup de suicides et beaucoup de dépressions, beaucoup de malades mentaux quoi, donc je pense que ça viens en partie de là.

    Les femmes américaines aiment être désirées, elles le montrent en satisfaisant les hommes avec des poses coquines, les femmes japonaises c’est pareil sauf que c’est sur l’innocence, qui ne doit pas être au fond innocent.

    « Jauge d’excitation » je pense que ça veut clairement dire que ça l’excite. Surtout que le sexe chez eux est connu beaucoup plus tôt.
    Mais quand même, le jeu sur la fille dans le tramway, elle a l’air bien adulte…

    Et qu’en pensez-vous des vidéos de boules américains sur le net ? Moi je trouve ça plus dégueulasse… Chacun à son style d’excitation personnelle j’ai envie de dire.

    En faite, ce qui fait surtout la différence, c’est qu’en occident on cache le sexe, au Japon on l’a cache pas.

    Et comme je le disait, c’est pas mon ex qui violera quelqu’un alors qu’il aime bien ce genre de lecture.

  25. Maud Amoretti

    Sabi,
    merci pour votre réponse.
    Cependant vous donnez l’impression de voir uniquement l’aspect ludique de ces animés/jeux/autres supports. C’est un sujet grave!!! La place des femmes, le respect aux femmes (dans votre cas et ceux de ces jeux/animés/etc, montrer du respect aux victimes de viols) ne vous disent donc rien?
    J’espère simplement que vous n’avez pas compris qu’on parlait ici de choses très graves!

    Pour l’erreur sur Shotacon: j’ai demandé aux deux japonaises qui se trouvaient à côté de moi quand j’ai écrit ma réponse. Et la première ne connaissait pas, la seconde m’a donné sa version « envie d’attouchement avec de très jeunes enfants soit des bébés ». Bref, que ce soit votre version ou la leur, il n’y a rien de très glamour.

    Savez vous que le chef de l’église catholique de Belgique souhaite que les enfants victimes de viols par des prêtres retirent leurs plaintes. Il trouve que c’est donner trop d’importance à bien peu de chose.

    Je ne souhaite à personne l’expérience (le traumatisme, l’horreur indicible, une torture pire que la mort) du viol. Avez vous parlé à des victimes de viol? Non? Allez faire une séance à un groupe de soutien de ces victimes.

    Je ne peux rien vous dire de plus.

  26. Emmy De Lathazel

    Haaa…Les wagons pour les femmes…Belle initiative, sur le papier. La réalité -je ne vous apprendrai très certainement rien- est qu’une femme/jeune fille, qui pour une raison ou une autre (envie de rester avec son petit ami par exemple) désirerait emprunter la rame mixte, se voit quasiment à chaque fois victime d’attouchements. Parce qu’elles sont considérées comme des filles ayant envie de se faire tripoter.
    Et ça…C’est juste horrible aussi.

    Les demoiselles, se servent d’aiguilles et piquent les pervers. ce qui me semble être une bonne solution ! Avoir si peu de respect pour la femme…Beurk.

    Pour ce qui est des simulations des H-games…Honnêtement, et je pense qu’on va me lapider pour ce que je vais dire, ce n’est peut être pas un mal. Faire de l’interdit quelque chose de répandu (virtuellement bien sur) ôte ce qui fait de l’acte quelque chose d’interdit. Monsieur Amoretti…N’oubliez pas, surtout pas, que l’essor de la pédophilie est dû aux racines de ce pays.
    Bien peu de pays ont eu des courtisan(e)s si jeunes (12-13 ans pour débuter, ils/elles débutaient bien souvent avant, et 25 ans, etait l’espérance de vie de l’époque pour ces femmes et hommes.) et une majorité sexuelle également aussi jeune…On ne peut donc pas avoir la même vision de la sexualité, d’un continent à l’autre.

    « Le mâle japonais » (comprenez mon ironie…) a besoin de se sentir fort en tout. Le viol fait passer sa lâcheté pour du courage et ça, c’est moche =)
    Oh. Accessoirement. Je suis contre la pédophilie, et le viol, et le loli/shota/toddlerkon (au fait…Lolicon : fantasme sur des jeunes filles de 10-14 ans, shota : jeunes garçons de 10-14 ans, toddler : fantasme sur les fameux bébés de 0-9 ans, vous avez confondu shota/toddlerkon). Mais je ne peux que chercher à comprendre le pourquoi du comment. Que voulez-vous. On ne change pas une relativiste pour une évolutionniste =D

    Et sinon, reprenez moi si je me trompe ^^, les Momusu, Minimoni (pour ceux qui ne savent pas, reference aux « lemons », cherchez vous même l’erotisme…) et autres donzelles de chez Tsunku, outre le fait qu’elles ravivent le sentiment nationaliste (youpi on pile du riz pour les gâteaux du nouvel an !)elles incarnent aussi l’idée de la jeunesse aguicheuse qu’on a envie de…tringler.
    (beurk, quel mot horrible…)

    Mais il est clair qu’une personne violée(femme ou homme bon sang ! c’est pas parce qu’on n’en parle pas que les hommes sont toujours les violeurs >< !) est une personne qui en sera affectée psychologiquement et ce peut être toute sa vie...Si elle veut encore vivre après cela...Et il est vrai que sur ce point vous avez diablement raison, Monsieur Amoretti : Voir le côté ludique de la chose, uniquement est synonyme de vision erronée. Mais il faut vraiment peser le pour et le contre.
    Malheureusement on ne peut rien y faire, il y a un public, qui défendra son bifteck jusqu’au bout. Et c’est difficile d’y remédier.
    (Je suis tout de même bien heureuse d’habiter en France, ou on ne se pose pas cette question, de savoir si il faut interdire ou pas les images pédopornographiques, ou les jeux de ce genre.)
    BOnne soirée =)