Introduction au Lolita – texte de Fumiko et François

Fumiko et François lisant leur texteVoici donc le fameux texte que nous avons lu en français et en japonais le 16 mai en guise d’entre-acte lors du défilé de Chantilly, Atelier Pierrot et Silfide Rosa. Fumiko l’a écrit en grande partie. D’ailleurs lorsque le « je » est utilisé, il s’agit de Fumiko.
Nous ne l’avons pas trop travaillé, ce texte… sa prose est succincte et peu arrangée.

En préambule, nous souhaitons vous dire que la mode lolita n’a aucun lien avec la Lolita de Nabokov. Les lolitas telles que, nous, nous les entendons, sont certes sexuées mais seulement dans le genre.

 

La mode lolita est une mode aussi sucrée que des confiseries. Mais qui se veut tout aussi sombre et romantique que ce que l’on entend par « gothique » de nos jours. En mélangeant ces thèmes, cette mode s’est vite appelée Gothic Lolita. Il existe dans cette mode plusieurs sous-divisions comme par exemple les classic-lolitas qui sont des jeunes femmes plus adultes.
Mais on retrouve aussi des mélanges de lolitas et de punks, les lolitas partageant avec cette dernière mode un léger esprit contestataire. Il en existe beaucoup: il y aurait presque un sous genre par lolita, chacune s’habillant avec son coeur, les possibilités sont infinies.
Mais attention! Ne confondez pas cosplay et Lolita: les lolitas n’incarnent aucun autre personnage qu’elles-même!

 

La mode lolita est une mode pour les jeunes femmes qui, quelque soit leur âge, ont gardé leur âme d’enfant.
Même si cette mode est née au Japon, elle puise ses insprations en France et en Europe. mais autant dans les vieux films de Disney, les contes de fées, les illustrations de John Tenniel pour le livre Alice aux pays des merveilles.

 

Les japonaises vouent une grande admiration au Rococo ainsi qu’à son porte drapeau Marie-Antoinette. Quand elles pensent à cette période, elles occultent l’Histoire, ne gardent que la richesse de cette époque et s’y plongent à corps perdu.
En faisant des recherches personnelles sur cette période, j’ai bien compris que pour un même vêtement, plusieurs corps de métier étaient nécessaires. Quand je conçois une tenue, de la même manière, j’apporte dentelles, rubans et frou-frous. Je m’efforce de suivre ces anciennes méthodes en les adaptant à notre époque mais malheureusement je ne peux y mettre les moyens utilisés antan.

 

La société japonaise est très stricte et sortir du rang est très difficile. Que ce soit à l’école ou au travail l’uniforme étant de rigueur, ces jeunes femmes doivent attendre leurs jours de congés pour retrouver leur liberté et enfin s’habiller en lolita. Dans ces moments, elles se regroupent entre lolitas et se promènent dans leurs quartiers de prédilection(Shinjuku, Harajuku), se retrouvent dans des salons de thé et font leur shopping ensemble. C’est, d’après ce que j’ai entendu dire, un point commun avec les lolitas françaises.

 

Quand je conçois ces vêtements, j’essaye d’y mettre tout mon coeur afin que les personnes qui les porteront se sentent apaisées, bien dans leur peau. Et en portant ces tenues, elles font plaisir à la princesse qui sommeille en elles.
Devenir princesse a été ou est encore un rêve de nombreuses filles. J’ai l’impression que c’est un sentiment partagé un peu partout dans le monde.
La mode lolita a fait une percée sur le devant de la scène et une réelle demande est née mais c’est une mode qui existe de manière vivace depuis longtemps. Ce qui me permet de dire qu’elle n’est pas prête de disparaitre, qu’elle sera toujours là.
Elle vivra tant que les jeunes filles auront des rêves.

18 Responses to “Introduction au Lolita – texte de Fumiko et François”

  1. Heiwa

    Je trouve que c’est un très joli texte.

    C’est intéressant d’avoir le point de vue de Fumiko sur la question tout d’abord parce qu’elle est Japonaise, pays d’origine du mouvement, et aussi parce qu’elle est styliste et conçoit donc les vêtements que les lolitas portent. C’est intéressant de savoir ce qu’elle « met » dans chacune de ses créations et comment elle les considère. En tout cas ça me touche beaucoup et j’ai encore plus envie d’avoir une robe Chantilly maintenant. ^^

  2. Miwa

    Je n’ai pas trop de mots.. Je dirai juste que j’aime. Surtout la fin. Car l’essentiel pour moi quand je porte du lolita, c’est bien cet apaisement… cette joie. Je suis enfin à l’aise avec moi-même.
    Merci.. <3

  3. nini

    *nini mode Alice à fond les ballons*

    Avec tous les rêves de Nini (yen a trop! trop! trop!), la mode lolita ne s’éteindra jamais nononon!
    Pour changer, Nini va dire à Fanfan que Fumiko est la numéro 1!! (mais Fanfan number one oussi hein!) Bravo pour ce texte!! En plus d’être on ne plus clair, il touche comme il faut là il faut! So perfect!! O.^

  4. Nekotan

    Ce texte est très jolie et tellement vrai. Je tiens à rajouter qu’il est difficile aussi en France de sortir du lot, je le vois bien lorsque je suis au collège et que tout le monde me regarde avec mépris malgré cela je continue à m’habiller en lolita car je suis libre de faire ce qu’il me plaît. Porter du lolita représente énormément pour moi, cela m’apporte de la joie et me donne l’impression d’être une princesse ^o^

  5. hanako

    J’aime beaucoup ce texte, je le trouve sincère et très doux. Il y a une phrase qui m’e particulièrement touchée, c’est celle-ci: « il y aurait presque un sous genre par lolita, chacune s’habillant avec son coeur, les possibilités sont infinies. » C’est exactement ce que je pense, et vous avez réussi à transcrire d’une bien belle manière ce que je ressens à chaque fois que je me vêts en lolita.

  6. Momoberry

    Qu’importent les tournures de phrases ou je ne sais quelles figures de style, votre texte a été écrit avec le coeur et c’est cela qui importe le plus ici.

    La dernière phrase est particulièrement vraie.

  7. laetitia

    Bonjour,

    Je mets pas de commanraire d’habitude je ne fais que suivre mais là … merci à vous deux !

    Bisous Tchi

  8. Mémoire

    Ce texte est vraiment bien écrit.
    Le dernier paragraphe est touchant. Il reflète vraiment ce que nous pensons. Vous êtes notre porte parole T_T.
    Merci beaucoup d’avoir conçu ce texte. Peut être éclairera t-il l’idée que ce font les gens sur cette « mode » >.>

  9. rosedechocolat

    Trés jolie texte, assez simple et compréhensible pour que la « masse populaire » puisse en saisir le sens, tout en gardant une âme de Lolita .^w^
    Le dernier paragraphe est magnifique!!

  10. Hydrangea

    Ce texte reflète si bien l’âme du Lolita! Vous avez tres bien travaillé tous les deux et le défilé avait l’air parfait! Bonne continuation!

    Hydrangea

  11. Eleonora

    ce texte est vraiment très beau!
    j’aime tout particulièrement ce passage: « La mode lolita a fait une percée sur le devant de la scène et une réelle demande est née mais c’est une mode qui existe de manière vivace depuis longtemps. Ce qui me permet de dire qu’elle n’est pas prête de disparaitre, qu’elle sera toujours là.
    Elle vivra tant que les jeunes filles auront des rêves. »

    c’est très interessant de connaître la façon dont travaille fumiko. merci de tout coeur pour ce superbe texte! >_<

  12. Chanelle

    C’est un très beau texte, encore plus émouvant en vrai! *__*

    Je voulais sélectionner les extraits, que j’aimais le plus, mais c’est impossible… Il y en a trop! :] Bravo à Fumiko et vous!^^

  13. Maud Amoretti

    Chère Heiwa chaaama,
    c’est effectivement un bon texte qui explique assez bien la mode lolita aux novices. Comme tu le dis, il est d’autant plus intéressant, qu’il est écrit par une lolita japonaise.

    Chère Miwa,
    je suis d’accord avec vous aussi(malgré le fait d’être un homme qui ne porte pas de vêtements de femmes, haha), porter des vêtements lolita apporte un réel bien-être, c’est finalement être enfin une avec soi-même.

    Chère Nini,
    Tu as bien raison! Le lolita n’est pas prêt de disparaitre! Nous y veillerons!
    Et puis, vu mon grand âââge, il me serait difficile de changer.
    Longue vie au Lolita, longue vie aux lolitas!

    Chère Hatsumi,
    ( ̄▽ ̄ )。・:*:・゚’★,。・:*:・゚’☆

    Chère Nekotan,
    pour moi aussi le collège a été une période douloureuse durant laquelle je n’ai jamais été vraiment libre… j’admire votre courage! Sachez que lorsque les autres vous regardent de travers toutes les lolitas sont juste derrière vous, à vous encourager! (et moi aussi!) Vive la liberté!

    Chère Hanako,
    Doux est le terme. Nous l’avons adoucit au maximum. Dans la première version, nous parlions de l’ensemble du mouvement, de toute la culture lolita. Mais c’était aller trop loin pour des personnes étrangères au Lolita. Il n’est pas plus mal ainsi.

    Chère Momoberry,
    moi aussi, c’est cette dernière phrase que je préfère aussi!

    Chère Laetitia,
    (●´∀)ゞアリガトォーーーーーーーーーーーーーーー♪

    Chère Mémoire,
    Il est au deux tiers le texte de Fumiko… Je ne sais pas si je suis votre porte parole… j’aimerais l’être en tout cas.

    Chère Rosedechocolat,
    c’est bien ce que j’en pense aussi: compréhensible pour les profanes. L m’encourage à en écrire un autre, pour les lolitas. Pour l’instant, je m’abstiens. Si je l’écris, je préciserai bien que c’est ma vision.

    Chère Hydrangea,
    mais nous sommes de mauvais parents: nous étions si peu sûr de ce texte… mais nous voilà rassurés!

    Chère Eleonora,
    c’est un passage qui vivifie la flamme des lolitas je pense et qui est très rassurant. Je l’aime aussi!

    Chère Chanelle,
    et surtout merci d’être venue de si loin pour venir l’écouter!!!
    (au fait, avez vous retrouvé votre enveloppe?)

  14. Victoire

    C’est très intéressant lire ce qui Fumiko pense sur Lolita, ça sur qu’elle base son travail.
    Mais la chose plus intéressant c’est, je pense, que nous -et beaucoup plus de personnes- peuvent se sentir identifiés avec ce texte…C’est un des points plus magiques du Lolita, n’est pas? Le sentiment que ce transmet. Personne a écrit jamais ce qu’on doit penser, personne a dit jamais ce qu’on doit sentir sur Lolita. Mais on sent la même chose…Beaucoup de personnes qui n’ont parlés jamais, peuvent exprimer presque le même sentiment sur ça qu’ils considèrent Lolita.
    « Elle vivra tant que les jeunes filles auront des rêves. »

    Ahhh, oui, c’est magie pure!

    PD: Je crois j’ai écrit n’importe quoi haha, pardon! Mais j’ai confiance que vous allez comprendre ^^

  15. nella

    C’est magnifique! Que ce doux rêve dure le plus longtemps possible!

  16. Maud Amoretti

    Chère Victoire,
    vos mots sont si justes! Un sentiment commun aux lolitas, quelque soit leur nationalité ou leur âge!
    Effectivement, c’est magique!

    Chère Chanelle,
    tenez moi au courant!

    Chère Nella,
    il ne s’éteindra jamais!