De faire avancer certaines choses

Scène 14 d'un projet de livre abandonné, avec Yumeko pour héroïne

 

Scène 12 d'un projet de livre abandonné, avec Yumeko pour héroïne

La mode lolita est devenue doucement une culture, s’articulant autour de ses admiratrices. Et en super-sous nombre, de ses admirateurs. De quelques marques sont nées d’autres marques, des illustratrices, des romanciers, des musiciennes, … certes, ce n’est pas forcément grâce à la mode lolita mais disons que c’est grâce à un esprit de pensées commun(je développerai cet aspect dans un autre billet). Et que cet esprit pourrait se rassembler sous la bannière lolita.
Et c’est une fort jolie bannière!

 

Pour l’instant, nous ne retrouvons tous ces aspects qu’au Japon. Aux Etats Unis, il y a un frémissement de créations mais qui me semble un peu torve. Notamment, ces actrices semblent (« semblent » je dis bien parce que mes appels sont restés sans réponses pour l’instant) se placer un peu trop haut mais je peux me tromper. Pourvu que je me trompe.

 

Chez nous, en France, il y a une petite communauté. Combien sommes nous? J’aimerais bien avoir un petit recensemment… Notre communauté voudrait avancer et c’est très sensible! Et c’est grisant! Pour moi, la France devient un endroit agréable: un écho se fait entendre et se propage.
Cependant pour notre culture lolita française voit vraiment le jour, il va falloir que certaines prennent le courage de se mettre en avant. Il y a des balbutiements mais nous n’avons pas encore de marques, ni d’artistes plein-temps, ni de groupes de musique, … Mais il n’y a pas forcément non plus suffisamment de public pour pouvoir faire vivre une marque par exemple.
C’est un peu la question de l’oeuf et de la poule. Faut il avoir un public en premier, ou des acteurs?
Je dois vous avouer que je suis plein d’espoirs(vous commencez à le savoir) et je m’engage un peu aux risques et périls de mes proches (c’est que j’ai une famille). Mais je vais continuer jusqu’à ce que ce ne soit plus possible. J’y crois.
Et étrangement, il y a des réponses.

 

Depuis plusieurs mois, je communique avec vous et je ne me sens plus seul. Vous êtes là. Et votre soutien est un cadeau inestimable. Mais des réponses se font aussi entendre d’autres bords.
D’un côté, le Japon semble s’apercevoir que notre communauté est en expension. Ils sentent depuis là bas notre engagement et notre volonté. Si nous continuons de cette manière, nous n’aurons plus rien à leur envier.
D’un autre côté, en France, nous faisons parler de nous. Certains se posent la question de savoir ce qu’est le lolita. Certes les Kokusyoku Sumire sont japonaises mais elles sont lolitas et seront au Printemps de Bourges. Puis autre chose: l’événement « le Printemps du japon »(événement qui se produit à Aix depuis 6 ans je crois) m’a contacté pour organiser un défilé de mode lolita (ils ne connaissaient pas le terme cependant…) et de tenir une animation autour de mes illustrations. Bon nous n’en sommes qu’au début et rien n’est sûr mais c’est déjà ça et je croise les doigts pour que cela se fasse. Je peux aussi m’avancer un peu sur la fin de l’année qui verra d’autres événements liés au lolita.

 

2009 se présente bien quant au lolita. Mais il faudrait l’alimenter encore plus. Bien sûr, je peux me tromper. On n’est jamais trop prudent. Mais parfois à être trop prudent, on n’avance plus.
Que j’aimerais voir naître chez nous(c’est ma liste pour le père Noël): des marques lolitas, des groupes de musiques lolita, des illustratrices, des écrivaines, des cafés à thème, un magazine (ou du moins des fanzines), …
Et quand nous aurons tout ça, nous pourrons faire notre Lolita Expo.

 

ps: en illustration, je vous montre des illustrations(essai de montage de pages, la typo est notamment horrible…) que j’ai faites pour mon premier projet lolita sérieux, il y a de cela trois ans maintenant. Ce sont des pages qui ne verront jamais le jour… bouhouhou!

18 Responses to “De faire avancer certaines choses”

  1. Misa

    C’est une bonne chose de voir que vous avez la tête remplie de projets, j’espère qu’ils se concrétiseront !

    Pour ce qui concerne la création d’une véritable culture lolita en France, je pense que ce que nous manquons le plus, ce sont comme vous le dites de personnes qui osent se mettre en avant et cherchent un sens plus profond au lolita plutôt que de ne voir ça simplement comme une mode vestimentaire. Il n’est pas évident de s’investir comme cela dans des projets et beaucoup de lolitas sont encore assez timides sur ce point.

    Cependant, depuis que je m’habille lolita tous les jours, je me suis rendue compte que petit à petit, cela contribuait à une certaine diffusion : les gens sont au départ intrigués, ils viennent poser des questions et souvent les réactions sont plutôt positives !
    Dans tous les cas, j’espère que tout ira dans le sens dont vous le souhaitez!

    J’aime beaucoup les illustrations, c’est donc de là que vient votre « poulpe fraise » !

  2. luana719

    Bonjour, je suis souvent votre blog, il est très intéressant et riche en dessins. ^^

    En fait, j’ai l’impression que le lolita est apparu en France avec le Visual Kei il y a quelques années ( en tous cas, c’est comme ca que je les découvert ) et s’est séparé pour devenir à part entière, il y a 2/3 ans. Le visual kei a bien continuer sa route en France et marche très bien, alors que le lolita commence à peine à décoller. Mais j’ai espoir que l’année 2009 sera une « bonne année » pour cet univers. Espèrons que tous les projets voient le jour et marchent à 200%.

    ps : je dessine un peu, je pourrais vous envoyer quelques dessins pour avoir votre avie, mon univers n’est pas entièrement lolita par contre.

  3. La Mome

    Long life to Yumeko! Je suis sûre que verras ta petite protégée prendre vie, un jour où l’autre… Je crois en ce projet, même si tu en as d’autres pour le moment.
    je crois bien que je vais me faire tatouer ce poulpe à cerises, moi…

    Quand a lieu ce festival à Aix?? En tout cas c’est une super nouvelle!

  4. Angilram

    François… La conjugaison… Gnééééh…
    Mais je les aime bien ces illustrations, moi! Ce sont celles que j’avais vues au Japon, non?
    Mais l’accord des temps, la conjugaison, lapin!!!
    (Sorry, déformation professionnelle, ça devient compulsif)

  5. Llewella

    Un défilé lolita pour le Printemps du Japon ? How intersting =) J’avais justement prévu de ne pas être par monts et par vaux à ce moment-là, pour en profiter…

    @La Mome: c’est en juin si je ne m’abuse 😉

    Ce petit poulpe à cerises m’intriguait, jusque là je me demandais s’il n’y avait pas un clin d’œil à Lovecraft… ^^’

  6. hatsumi-no-baka

    Illustration…Illustratrice…c’est un terme qui me plaît, qui me fait vraiment rêver…mais comment puis je vraiment commencer à me croire, à me considérer illustratrice?
    J’aimerai vraiment, je ne sais pas ni ou, ni comment ou par quoi commencer…et finir mes études me fait déja peur, très peur…Enfin, je ne sais pas si c’est un métier qui me correspondrait vraiment. Je pense que ça le serait mais le monde le serait il? enfin…

    Pour les marques il y a une jeune fille très motivée et qui est en phase de créer sa propre marque lolita…
    J’espère un jour faire partie de cette culture, je prend ça pour une évidence, car le lolita en lui même est une évidence à mes yeux, comme une meilleur amie en qui j’aurais toujours confiance et qui ne me trahiras jamais… en tout cas tu fais partie de la notre!

  7. L.

    Et ben voilà ! Tu vois ! Tout vient à point… La situation fait ce qu’aucun épisode de DBZ n’a jamais fait avant elle : elle BOUGE ! (et oui !). Et elle t’emporte avec ! La météo prévoit un maelstrom lolita, avec François Amoretti en plein milieu (toujours en Jack Sparrow, forcément).

    Nouveau défilé, nouvelle expo ? Où t’arrêteras-tu ?

    Mais nooooon ! Ne t’arrête pas ! Branche l’hyper-espace ! Vers l’INfini et Au-Delà ! !

  8. Maud Amoretti

    Chère Misa,
    c’est un excellent début même: porter lolita tous les jours, c’est avoir ses armoiries visibles par tous. Chose que je ne peux pas faire (ou alors ça impliquerait un tout autre mode de vie…). Et je suis heureux d’apprendre que les réactions sont positives! C’est une victoire!
    Nous avons encore pas mal de chemin à parcourir mais nous sommes sur la bonne voie je pense!

    Bonjour Luana 719! Bienvenue! Et enchanté!
    Merci de suivre mon blog! Je suis très heureux qu’il vous plaise!
    J’étais encore au Japon quand le Visual est arrivé ici et je ne sais pas grand chose du commencement. Mais il est certain que vous avez raison. Cependant certains pensent encore que lolita et cosplay/visual kei sont la même chose… ça changera. J’en suis sûr!
    Bien sûr, vous pouvez m’envoyer vos dessins! Je serai ravi de vous donner mon avis! Je suis un peu long à répondre cependant… mais je réponds toujours!

    Chère Môme Néant,
    Hier, Arleston est venu diner chez moi et on a longuement parlé de mes divers projets. Il pense que Yumeko est un projet trop obscur, trop obscur pour le commun des mortels, ou plutôt trop hermétique. Il a raison. Il va falloir que le lolita passe sur le devant de la scène pour ce projet-là voit le jour.
    Un tatouage du poulpe fraise??? Génial!!!
    Le Printemps du Japon commence le 16 mai et se termine le 7 juin je crois. Je fais l’ouverture avec le défilé et la dédicace le samedi 16 mai. Je ne connais pas encore tout le programme… je te tiens au courant of course(de cheval)!

    Chère Angilram,
    j’ai un alibi!!!!
    Tu sais que ce genre de fautes sont contre ma religion (d’une part). Puis quand j’ai monté le dossier pour ce projet (oui oui ce sont bien les trucs que tu as vus quand on étais en vadrouille au Japon ensemble), j’avais une montagne de travail et j’ai fait confiance à mon scénariste. Ce dernier étant prof de philo, avec un QI de 3000, était sensé corriger les fautes. De mon côté, je n’ai fait que mettre en forme et je n’ai pas relu pendant l’opération, tout concentré que j’étais sur la compo. Et c’est après avoir tout tiré que j’ai vu les fautes… et j’ai pleuré(d’autre part)…
    Voilà pour la petite histoire…
    Ah et puis, j’aime bien quand tu m’appelles lapin, c’est chouette! hihi!
    Au fait tu fait quoi pour les 14 et 15 mai?

    Chère Llewella,
    c’est que j’aime beaucoup Lovecraft et les poulpes et donc Cthulhu! Pour moi, le poulpe est très important. Je le considère comme un animal très intelligent et au même niveau que le chien. Si je pouvais avoir un animal de compagnie, ce serait un poulpe. J’aime aussi les lapins mais c’est plus indifférent.
    Vous serez à Aix pour le printemps du Japon? On se verra alors! Surtout le 16! mai! Je serai au théâtre Nô à 15h30. Et logiquement un peu avant pour un défilé mais je ne sais pas encore où il aura lieu. S’il a vraiment lieu.

    Chère Hatsumi,
    le métier d’illustratrice est formidable mais il nourrit peu. Il y a beaucoup de monde et peu d’élus. mais rien n’est impossible surtout si on y met de la volonté. Je pense que tu peux rajouter ce métier à tes options futures mais c’est vrai que c’est effrayant de se décider pour quelque chose… on ne sait pas si ça va marcher, si ça sera difficile et douloureux. Mais si on a envie de quelque chose il faut toujours se donner les moyens d’y arriver. Et puis si tu ne sais pas par quoi commencer, ce n’est pas grave, il y aura toujours quelqu’un pour te renseigner: parents, amis, etc.
    Je pense que tu fais déjà partie de cette culture: tu dessines, tu cous. Certes pas professionnellement mais ça ne veut pas dire que tu ne fais rien. Et déjà beaucoup regarde ton travail et l’apprécie: tu as déjà fait un sacré bout de chemin! Quel départ! Si tu continues, tu auras une place royale dans le milieu lolita dans quelques années.
    Pour moi aussi, le lolita est mon/ma meilleur/e ami/e. Pour moi aussi c’est une évidence!!! C’est bien pour ça que nous correspondons autant, hein Hatsumi! C’est que notre ami/e commun/e nous rapproche et comme on dit « l’ami de mon ami est mon ami ». Et tu fais aussi partie de mon lolimonde.

  9. Karma

    Bonsoir François,
    Je pense que tout le monde ici à bien reçu votre message. Beaucoup de personnes sont, je pense, décidées à créer une culture lolita en France et s’investissent pour, même si cela est encore au stade de projet. Ce qu’il ne faut pas omettre, c’est que la majorité d’entre est plus jeune que vous, cela veut dire qu’il faudra peut-être encore plusieurs années afin d’aboutir à quelque chose dans divers domaines. Et puis, même si nous ne le crions pas sur tous les toits, nous produisons des efforts. Personnellement,je passe un temps incroyable à travailler mon piano, et petit à petit mon niveau devient plus appréciable. Soyez certain que chacune des demoiselles ayant des ambitions fait le nécessaire pour avancer. Seul le temps et la patience sont indispensables.
    Bien à vous.

  10. Hydrangea

    François, vous avez encore écrit un article qui me touche profondément! 2009 est sans nul doute une année tournant pour la culture Lolita Française. Jamais il n’y a eu autant de projets, d’événements!
    Mais je pense qu’il faut encore attendre quelques temps (3ans à 5 ans?) pour que cette culture soit concrète. Quant à la question du faut il des acteurs ou un public, je dirais qu’il faut des acteurs pour attirer un public, donc pour tous les esprits Lolita je ne leur souhaite qu’une chose: foncer! C’est en se faisant connaitre que l’on pourra toucher le plus de personnes!

    J’ai beaucoup aimé vos illustrations aussi, et je me reconnais bien dans celle du lieu interdit >w< Merci de m’avoir ajoutée dans vos lien!
    Bien à vous,
    Hydrangea

  11. lady-momoberry

    Bonjour,

    Il me semble que la culture Lolita en France avance très lentement. J’ai cependant pu remarquer que 2009 a vu fleurir plusieurs projets, dont l’association Symphonie Lolita. Et bien sûr vous ( mine de rien, c’est surtout grâce à vous que j’ai pu sérieusement penser à une culture Loli ). Malheureusement, certains n’ont pas abouti, ce qui est vraiment vraiment vraiment dommage. Mais ne relâchons pas nos efforts ! J’ai bon espoir qu’une autre association Lolita voit le jour, mais ce ne sera peut-être pas pour tout de suite.

    J’aimerais bien faire l’écrivaine… >////<

  12. Maud Amoretti

    Chère Karma,
    pardon… je n’avais pas l’intention d’en rajouter… Certes je parle trop et pas assez correctement. Et très souvent très impulsivement. je regrette souvent certains billets…
    Je suis bien conscient que la majorité n’a pas mon (grand (snif) âge. Et je sais bien que beaucoup font de leur mieux pour faire une culture lolita. C’est bien ce que je disais à Hatsumi d’ailleurs en réponse à son commentaire dans ce même billet. C’est aussi pour cela que je met les liens des blogs. Et je me rend bien compte des efforts de chacune. Je suis avec assiduité leurs nouvelles et leurs créations.
    Je ne voulais pas faire une critique… loin de moi cette idée!
    Quelques billets en aval, on parlait de monter une lolita expo puisque Laforêt allait certainement arrêter de venir en France. Cependant un tel événements serait horriblement couteux… Et la première édition serait certainement peu intéressante: pas de boutiques(saufs celles que nous avons déjà et de ce fait l’intérêt est assez limité) , pas de concerts, etc. C’est que toute la scène professionnelle lolita active est au Japon. Je me disais que pour commencer il faudrait que ce soit des actives françaises qui soient à l’honneur. Mais qui a une structure professionnelle?
    Je me suis confronté à ce problème il y a deux jours quand les organisateurs du Printemps du Japon d’Aix m’ont contacté me demandant de faire une présentation de la mode lolita française. Je n’ai pas su que leur répondre. Pour l’instant j’ai contacté la seule marque que je connaisse ici, Mushi no Kokoro (encore que la moitié voire plus de sa collection est orientée Visual Kei) qui est encore amateur, malheureusement d’ailleurs. Après j’ai envoyer des mails au Japon et j’ai appelé nos boutiques françaises.
    C’est pour ces raisons que j’ai écrit ce billet. Et soyez sûre que je vous appellerai à la moindre occasion quand vous vous sentirez prête à monter sur scène sous l’étendard lolita. De même que je mettrai ici et ailleurs la bannière du site de la marque d’Hatsumi et de Mitsuki et que je les défendrai de mon mieux.
    Je vous prie de croire, chère Karma, en mon honnêteté et mon dévouement. Mon dévouement pour toutes les lolitas. Surtout celle de l’hexagone!

    Chère Hydrangea,
    je pense aussi que nous avons encore quelques années avant de voir cette culture lolita se raffermir. Rien ne peut être immédiat, ce serait trop précipité et donc dangereux. Mais les frémissements sont bien là! Et j’en suis ravi!
    Je vous en prie! C’est que j’aime beaucoup votre blog! Je devrais vous laisser plus de commentaires d’ailleurs… désolé pour ça! Mais vous êtes lue!

    Chère Lady Momoberry,
    Merci pour vos compliments!
    Je pense que l’association Symphonie n’a pas fait choux blanc. Elle a bien montré une volonté collective. Elle a été une première étape. Une première étape positive je crois.
    Vous avez des talents d’écrivaine? Oho! C’est intéressant ça! Je suis preneur!

  13. Sweet Lolita

    Je pense aussi que 2009 est une année plus Lolita que les deux dernières qui viennent de passer…

    C’est dommage que l’association Symphonie Lolita n’ait pas abouti. C’était peut-être encore prématuré. J’espère qu’à l’avenir, d’autres auront la volonté et le temps d’en monter une autre. Mais, il ne faut pas en rester sur cet échec. Il y a d’autres solutions pour promouvoir le Lolita.

    Qu’elle est belle Yumeko!

  14. La Mome

    Arleston? Who’s that?

    Of course de cheveal!! Ohlala tu touches un point sensible chez moi : les jeux de mots pourris!! C’est Tristan qui m’y a initiée!!

    je viens juste de remarquer que le poulpe EST une fraise. c’est vraiment formidable!

  15. Maud Amoretti

    Chère Sweet Lolita,
    oui c’est vraiment dommage! Elles avaient pourtant tant de bonne énergie et de bonne volonté.
    Mais le lolita continue! Puisque tout le monde y met du sien ces derniers temps! Surtout toi! Ton blog a beaucoup de succès!
    Merci pour le « qu’elle est belle Yumeko »! Ca me fait très plaisir!

    Chère Môme Néant,
    Arleston, c’est Christophe Arleston, le monsieur qui fait la BD Lanfeust, entres autres. Je travaille dans son atelier depuis deux ans et on est devenu amis. Et puis je travaille avec Audrey surtout, qui est très liée à lui.
    Tu veux des jeux de mots pourris? J’en ai plein! Par exemple:
    – what do you mean (de crayon).
    – Otsukare (rice)
    – je suis à la masse (comme Jeanne) (pas toi, l’autre, celle des années 80).
    et ça suffit, je te vois déjà partir loin de moi et chercher à effacer toute trace de relations entre nous!
    Oui, le poulpe est une fraise. Et il a sa verdure en serre-tête. héhé!

    Je pense que les jeux de mots nuls sont une malédiction masculine… On a un don pour ces bétises, qu’on le veuille ou non… je ne me cherche pas d’excuses mais quand je regarde autour de moi, il n’ya que des garçons pour dire de telles âneries.

  16. L.

    Moi aussi, moi aussi, je veux participer au concours ! C’est moi le plus fort des plus nuls !

    Exemple frappant/frappé, un de mes préférés (tm : Moi, all right reserved) :

    – Comment vas-tu, L. ?
    – Moi ? Pffff… Pas fort ! Je suis comme le capitaine : fracasse !

    (rires)

    (mais si !)

    (normalement)

  17. Maud Amoretti

    Des larmes coulent sur mes joues… je ne suis donc plus seul! L est là, il me comprend…

    On aurait un sacré succès dans les cours de récré d’école primaire!

    haha!!!!

  18. L.

    Oh mais même en collège, en lycée, en fac ou à la machine à café de l’étage comptabilité, si la réalité avait été autre. J’en suis convaincu ! A nous deux, on aurait été in-des-truc-tibles !

    Au collège, j’avais d’ailleur sfait de l’humopur débile une arme absolue : ceux qui voulaient me péter la tête (et ils étaient nombreux, ça n’étonnera personne) devaient battre en retraite avant d’avoir pu porter la première estocade de peur d’être couverts de ridicule !

    Une technique aussi imparable que non homologuée ! (qui a parfaitement fait son office !)