Bohème

Encore une fois, c’est la négligence du blog, des emails, des commentaires… pardon! Je ne fais pas exprès, soyez en sûrs!!! Je suis trop dissipé… certainement.

 

Aujourd’hui, le studio Gottferdom est vide. (Le studio Gottferdom c’est l’endroit où je travaille). Ils sont tous partis à Angoulême. Nous ne sommes que deux à être restés, l’autre est parti en week end. C’est marrant, tout le monde disait que le festival d’Angoulême était mort, nul. Et voilà que tout le monde s’y précipite quand même.
Je n’y ai jamais été invité. J’aimerais bien voir à quoi ça ressemble un jour.

 

Je travaille sur GRRRL qui devrait être signé d’ici peu. J’ai deux éditeurs intéressés. En espérant qu’ils ne se défilent pas… c’est que tant que le contrat n’est pas signé, ce n’est jamais sûr. On pourrait dire aussi que tant que le livre n’est pas en librairie, ce n’est jamais sûr. Je croise donc les doigts!

 

Je suis heureux de ce nouveau projet. Je pense qu’il est vraiment bon, et surtout qu’il est fidèle à moi-même. Différent dans la forme mais toujours pareil dans le fond. Et vu que cette fois-ci, je dirige aussi le scénario, je vais vraiment pouvoir dire ce que j’ai au fond du cœur.
Avec ce projet, j’évolue, j’avance. Je progresse! Et mieux que tout (ça reste personnel par contre), je me réapproprie moi même. C’est comme si je m’étais perdu à un moment donné, sans m’en rendre compte, et que tout à coup je me remettais la main dessus. C’est grisant!
Du coup GRRRL va être très personnel! Parfois il m’apparait comme un rituel: quand je l’aurais terminé, je m’appartiendrai à nouveau, entièrement. Bizarre? Oui complètement! Je pense que ça fait partie de la mystique du processus créatif.

 

… j’espère que vous comprenez ce que je veux dire…

 

Bref j’ai la sensation de faire du bon travail puisque ce même travail me soigne.

 

Plus techniquement (j’arrête le mélo). J’avais déjà fait de la BD mais pas de long métrage. Quelques tentatives certes. Là, j’applique tout ce que j’ai appris ces dernières années: storyboard, narration, découpage, cadrage. Quelques faiblesses encore mais le résultat est bon. Hors norme par contre. Je crois que je continue à marcher sur les chemins de Bohème.
Je montre mon travail à des amis dessinateurs pour être sûr de ne pas faire de faux pas: Simon Van Liemt, Eric Cartier, Rémi Torregrossa. Des amis chers et de bons conseils! Pour l’instant, j’ai leur bénédiction et c’est ce qui a pour résultat de me faire espérer!

 

Pour cet opus, je me plonge dans d’autres influences. Un illustrateur du début du 20ème, d’origine mexicaine, Posada. Des dessinateurs américains comme Charles Burns ou Daniel Clowes. Et puis la musique qui a toujours autant d’importance. Je ressors mes vieux disques de rockabilly: Straycats, Levi Dexter, Cramps, Reverend Horton Heat etc.
D’ailleurs hier soir je suis allé voir un concert de Marilyn and the Rockin’ bombs. Qui fut vraiment excellent! Je parlais d’ailleurs avec Marilyn de faire un événement spécial pour la sortie de GRRRL: concert, dédicace, expo. Tout un truc autour de nos univers.
On y est pas encore mais c’est agréable d’en parler.

 

Pour ce qui touche aux changements encore, je suis barbu. C’est la révolution du poil! Haha! Ca me vieilli un peu, ce qui n’est pas un mal: j’en ai marre d’être considéré comme un gamin. Même par des gens plus jeunes que moi…

 

Bon retournons travailler! Ca n’avance pas sinon!

6 Responses to “Bohème”

  1. Kimii

    Quelle joie de voir tout cet entrain dans votre travail !
    Continuez sur cette voie ! Bon courage pour la suite !

  2. Marie-Ange

    Bah angoulême tu rates pas grand chose… A part faire des dédicaces, crever de chaud et voir beaucoup de monde…Le seul truc cool pour un auteur c’est qu’il peut en rencontrer d’autres.

    En fait c’est devenu très commercial.L’esprit de la BD en lui même est en train de mourir. les expos gratuites qu’il pouvait y avoir autour avant sont maintenant payantes, et cette année pour la 1ere fois depuis 25 ans, les policiers dégagent les artistes de rue qui faisaient tout le charme du festival (je suis TRES en colère contre le maire, il dit  » il faut une autorisation » mais comme personne n’est au courant et que c’était pas dans les mœurs du festival, personne n’en a, et la rue est vide d’artistes)
    j’espère quand même que tu auras l’occasion de venir, pour voir à quoi ça ressemble en vrai. :3

    J’ai hâte de voir ton nouveau chef d’œuvre!

  3. nini

    nini mode « seuveux sur la langue » :

    Vive les poiiiiiiils Fanfan!!!
    Les poils c’est la révolution, ça te donne l’air sexy, mature et dangereux…~.~ Un nouveau Fanfan est né!! Niark Niark Niark!
    Bon par contre nini est à 300% avec toua hin mais tu l’excusera elle continuera sa vie sans moustache! <3

  4. yahel

    « Je croise donc les doigts! »
    Mais surtout pas, surtout pas!!

    Comment voulez vous dessiner avec les doigts croisés, allons, hein?

    Croisez donc les orteils plutôt!
    (et nous z’aussi, on croise!)

  5. Kaeru

    Bonjour François,

    Cela fait plaisir de voir que tu as autant de motivation. J’espère une signature prochaine de Grrr chez un éditeur sérieux avec un prix correct à la planche… Bref, que tu vives correctement de ton boulot de dessinateur !

    J’ai hâte de voir ce que tu fais dans le cadre narratif d’une BD et surtout, avec un projet totalement personnel…

    Tu as parlé il y a quelques temps du film « The Company of Wolves ». Je viens juste de le voir. Passé la photo des années 80 à la Dario Argento, j’ai adorée. Très riche, plein de niveau de lecture, dérangeant et subversif. Il faut que je me trouve le bouquin d’Angela Carter. Merci pour le conseil cinématographique !

    Au plaisir de te lire et d’admirer tes dessins 🙂

    Marianne

  6. franck

    dommage j’aurai bien aimé vous voir sur angouleme !a quand la prochaine sceance de dedicace sur paris ? merci ^^ franck