Alexandra Banti – Four Horsemen

Cet été, notre collectif, Four Horsemen, va fêter sa première année d’existence.

On était sur le balcon de mon appartement avec Lostfish, Alexandra Banti, Nella Fragola, Messalyn et moi-même (entier)(mauvaise blague 😀 ). On prenait l’apéritif et on s’attristait de nos galères et surtout du manque de solidarité de nos milieux respectifs. L’idée du collectif est arrivée comme une évidence.

Pour l’instant, nous n’avons pas fait grand chose, certes, mais il faut le temps de monter ces projets. Le premier est le portfolio de Nella, le second est Les Destructeurs (mon précieuuuux) et nous devrions voir arriver d’autres créations dans l’année. En ce qui me concerne, il y en aura pas mal, entre Les Destructeurs et ses produits dérivés notamment.

 

Alexandra Banti 10

 

Nous faisons une première sortie pour le South Vintage Festival où nous tiendrons un stand avec nos babioles. Je dessinerai sur papier libre d’ailleurs.

Mais aujourd’hui, je souhaite vous présenter Alexandra Banti à qui je laisse la parole. Les profils des autres ne tarderont pas (en fonction de leur rapidité à parler d’elles, haha!).

 

Alexandra Banti 7    Alexandra Banti 3

 

Alexandra Banti est une photographe basée sur Toulon. Attirée tout d’abord par le dessin et le métier d’illustratrice, elle découvrit la photographie durant son BTS de communication visuelle. Elle entreprit alors d’exercer sa passion en parallèle de ses études, apprenant au fil des shootings et des rencontres enrichissantes. La photographie lui permit d’exprimer pleinement sa créativité. En effet, elle met en scène, crée des tenues et des coiffes mais aussi maquille et coiffe ses modèles la plupart du temps. Depuis maintenant 2 ans et demi Alexandra réalise des images qui nous interpellent et apportent un peu de beauté dans un monde parfois trop dur. Elle s’intéresse aussi beaucoup à l’histoire du costume et de la mode (de la renaissance aux années 70), aux mœurs et coutumes d’autres époques et à la place de la femme dans la société.

 

Alexandra Banti 2 Alexandra Banti 4

 

On remarque aisément que cette dernière tient une place très importante dans son travail. Tantôt femme fatale, tantôt éthérée, elle séduit ou émeu, mais toujours dans un soucis d’élégance et de beauté. Son but n’est pas de placer la femme en objet de désir, mais plus de jouer sur le côté « mystique » qu’elle peut avoir.

 

Alexandra Banti 9

 

Ses autres passions sont la lecture (essentiellement des livres datant d’autres époques et dont les héroïnes sont des femmes comme Jane Eyre, Ana Karenine, Autant en emporte le vent … Qui témoignent de milieux sociaux, de la place de la femme dans une certaine société, et de destins), la danse classique (qu’elle a repris après presque 12 ans de pause) et les voyages (pour découvrir de nouvelles cultures et s’émerveiller devant des paysages, des architectures ou des œuvres dans des musées). 
Même si Alexandra a pour le moment choisi d’exercer les métiers de graphiste et photographe, étant passionnée par l’Art en général, elle rêve un jour de pouvoir s’essayer à d’autres choses, telles que la scénographie ou la création d’accessoires pour des spectacles à l’opéra ou au théâtre.

 

Alexandra Banti 6